Partagez | 
 

 
I tried to keep my distance - Julian and Chloé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



Me mysel and I
More
MessageSujet: I tried to keep my distance - Julian and Chloé   Mar 24 Oct - 22:57

I tried to keep my distance. Ft Julian.
you & me
••••


- Non, tu dois mettre plus de force Mike.

Avec son petit accent français, la jeune Chloé cachait son expression ennuyée. C’était son deuxième cours de danse et on lui avait attribué un partenaire pas très doué, il fallait être honnête. Cela faisait quatre fois qu’il recommençait son porté et il n’arrivait pas à le faire correctement. Chloé, c’était une bosseuse, elle faisait tout pour être la meilleure et être associé à quelqu’un qui avait loin d’avoir son niveau, ça la titillait légèrement. Ce n’était pas être prétentieuse, non. Elle voulait juste s’améliorer et ça n’allait pas être avec lui que ça allait se passer.

- Allez, on réessaye. Et en douceur.

La blonde prit une grande inspiration, fit quelques pas puis s’élança pour les porter et… retomba automatiquement les pieds au sol. Ne pas s’énerver, rester calme. La française n’avait qu’une envie ; demander à changer de partenaire. C’est à ce moment là que la prof décida d’interférer dans leur duo pour le plus grand bonheur de la jeune fille.  

« Mike, tes portées sont horribles à regarder. Tu vas briser Chloé en deux si ça continue. Reco…. »

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que la porte de la salle de cours se fit entendre. Le brouhaha général cessa automatiquement et tous les regards convergèrent vers le nouvel arrivant. Son regard croisa le sien et Chloé sentit automatiquement son cœur accélérer. Merde, que faisait-il là ? Julian était directeur, par professeur, si ? Elle ne savait plus où se mettre. Elle voulait juste se cacher et éviter son regard sur elle.

« Directeur Hurley. Quel plaisir de vous avoir à notre cours. »

Et voilà. Tout le monde était complètement gaga devant lui et elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine…jalousie. Mais, jalouse de quoi ? Julian n’était pas elle. Il était marié et elle n’était rien pour lui. Alors, pourquoi se sentait-elle si attirée par lui ? Ils étaient semblables à deux aimants. Elle pouvait sentir chaque parcelle de sa peau se réveiller et une certaine chaleur s’installer en elle. Pourquoi fallait-il qu’il se pointe à son cours ? Elle avait besoin de tout sauf de ça.

« Puisque vous êtes là monsieur Hurley. Et si vous nous faisiez une petite démonstration de vos talents. Justement, Mike avait un peu de mal avec ses portés. Vous pouvez, peut-être, lui montrer comment faire avec mademoiselle Moreau ? Allez mademoiselle Moreau, vous allez avoir la chance de danser avec le directeur. »

Ladite mademoiselle Moreau releva les yeux automatiquement suite à ses mots, les yeux remplis de panique. Elle rigolait, n’est-ce pas ? Elle n’allait pas devoir danser avec Julian, elle ne pouvait pas. Sentir ses mains en contact avec son corps…Non, elle n’était pas sûre de pouvoir rester indifférente face à cela. Et puis, elle s’attelait tellement à garder ses distances avec lui, à rester loin de lui pour ne pas se laisser consumer par son désir. Il la rendait totalement folle.

- Hum.. je suis sûre que monsieur Hurley à mieux à faire… Puis, je suis sûre que quelqu’un d’autre voudrait danser avec lui. Pourquoi moi ?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas


Me mysel and I
• Localisation : New-York
• Emploi/loisirs : Restaurateur

• Avatar : Michiel Huisman
• Messages : 365
• Date d'inscription : 19/09/2017

• Pseudo ou Prénom : Alex
More
Ma petite vie
• Age:
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: I tried to keep my distance - Julian and Chloé   Sam 28 Oct - 3:30



Chloé & Julian

« I tried to keep my distance. »
- Mr Hurley, vous avez un rendez-vous à 9h30
- Merci Melody.
Installé depuis quelques minutes à peine à son bureau, Julian mettait un peu d'ordre dans ses affaires quand il reçu cette information. Il avait donc une heure trente devant lui avant ce rendez-vous, ce qui lui laissait le temps de visiter certains des cours qui étaient donnés ce matin. C'était là le privilège de son poste : pouvoir assister à tous les cours qui étaient donnés à Juilliard et satisfaire ainsi sa curiosité. La semaine précédente, il s'était attardé dans les cours de musique et de chant et la veille, dans ceux d'art dramatique, et sa surprise fut grande en remarquant le niveau qu'avaient les nouvelles recrues, ce qui le rassura un peu. Au moins, les personnes qui entraient dans cette école sous sa responsabilité, étaient douées. Il y avait donc plus de chances pour qu'elles en sortent encore meilleures, et qu'on ne lui reproche donc pas d'être responsable d'avoir fait chuter le niveau de cette si prestigieuse école.

Aujourd'hui, c'était le tour des cours de danse. Il avait reporté cette échéance le plus possible, mais il n'avait plus de raison de ne pas s'y rendre à présent. C'étaient pourtant les visites qu'il attendait avec le plus d'impatience. Mais dans les cours de danse, il risquait de faire une rencontre qu'il s'évertuait à fuir depuis le jour du début des cours. Comment réagir ? Comment se comporter en sachant l'effet qu'avait eut sur lui cette première rencontre, ici, à New-York ? Comment agir face à elle, alors que le simple fait de poser les yeux sur elle le perturbait à ce point ? Il ne cessait de se demander comment il s'était débrouiller pour se retrouver dans une telle situation. Quelles décisions passées, l'avaient-elle menés à une telle situation. Avant elle, il n'eut jamais de regard pour une autre que Laura. Il remarquait bien sûr, la beauté de ses partenaires de danse ou d'autres femmes, mais cela n'éveilla jamais rien de spécial en lui. Alors, pourquoi les grands yeux de cette jeune femme le faisaient-il défaillir ? Pourquoi se sentait-il si incapable de se contrôler en sa présence ? Pourquoi était-il incapable de contrôler ses pensées quand elle se trouvait dans la même pièce que lui ? Tout cela lui semblait tout à fait incompréhensible.

- Je reviendrais pour 9h30 ! il lança a Melody en quittant son bureau, avant de boutonner la veste de son costume et de se rendre dans la première salle de cours, priant secrètement pour qu'elle n'y soit pas, comme il le faisait à chaque fois qu'il arpentait les couloirs de l'école.

- Directeur Hurley. Quel plaisir de vous avoir à notre cours. Il mit quelques secondes avant de répondre quoi que ce soit, occupé à scruter les étudiants présents dans la pièce. Là. Elle était juste là. Les joues rosies par l'effort, le souffle un peu haletant et surtout, surtout, les yeux fixés sur lui.

- Bonjour Irina Il répondit sans même regarder le professeur, incapable de détourner son regard de la jeune femme. Il ne remarqua même pas le jeune homme debout tout à côté d'elle, ni même les chuchotis qui commençaient à s'élever, comme souvent en sa présence. Il finit par réussir à arracher son regard de cette vision angélique, s'approchant du professeur et lui demandant son avis sur le niveau des élèves. Ils discutèrent pendant quelques minutes, avant qu'Irina reprenne de plus belle, attirant de nouveau l'attention des élèves qui s'étaient remis au travail

- Puisque vous êtes là monsieur Hurley. Et si vous nous faisiez une petite démonstration de vos talents. Une démonstration de ses talents ? Pourquoi pas. Il ne rechignait jamais quand il s'agissait de danser, échauffé ou pas. Il n'était pas arrogant, mais il savait ce qu'il valait...sa carrière lui avait prouvé sa valeur. Justement, Mike avait un peu de mal avec ses portés. Il n'y avait rien de surprenant à cela. Les portés nécessitaient une technique particulière pour y parvenir sans risquer de blesser sa danseuse. Ils étaient encore en première années et ils avaient encore beaucoup à apprendre. Vous pouvez, peut-être, lui montrer comment faire avec mademoiselle Moreau ? Mademoiselle Moreau ? Il se figea le temps d'un instant, tandis que seuls ses yeux se tournèrent vers la jeune femme. Etait-ce une mauvaise blague ? Sur tous les étudiants présents, il avait fallut que ce soit son partenaire à elle qui soit en difficulté ! Génial ! Allez mademoiselle Moreau, vous allez avoir la chance de danser avec le directeur. Quoi ? Mais il n'avait pas encore donné son accord !

Réalisant que sa réaction n'avait rien de normale ou de naturelle, il tenta d'afficher un sourire sur son visage histoire de dissiper un peu sa gène et son angoisse. Il avait beaucoup de mal à se contenir en sa présence quand ils étaient tous les deux, alors l'idée de devoir le faire sous une vingtaine de paires d'yeux curieux, ne le réjouissait pas du tout. Éveiller les soupçons sur ce qui se passait dans sa tête, était de loin, la dernière chose dont il avait besoin pour le moment. D'un autre côté, refuser une telle chose à l'un de ses professeurs éveillerait certainement déjà les soupçons : il était coincé.

- Hum.. je suis sûre que monsieur Hurley à mieux à faire… Puis, je suis sûre que quelqu’un d’autre voudrait danser avec lui. Pourquoi moi ? Elle avait l'air tout aussi mal à l'aise que lui, si ce n'était plus. Le souvenir de son attitude diamétralement différente lors des cours à Paris, lui revint en mémoire, tandis qu'il se demandait la raison exactement de cette gène. Il savait pourquoi lui l'était, mais ne savait pas pourquoi elle rechignait à danser avec lui...elle faisait bien moins de manière l'année précédente.

Un peu touché dans son ego, Julian porta la main au bouton qu'il avait attaché quelques minutes plus tôt, le défaisant d'un geste fluide, avant d'ôter son vêtement et de déboutonner les boutons de sa chemise présent au niveau de ses poignets - bien plus pratique pour danser - et, tout à sa tâche, il déclara avec son bagou habituel
- Ne faites donc pas tant de manières Miss Moreau et aidons votre camarade en difficulté vous voulez bien ? Il posa de nouveau son regard bleu sur elle, avant de s'adresser au professeur

- Sur quelle oeuvre travaillez vous actuellement ?
- Le lac des Cygnes répondit Irina, satisfaite de voir que le directeur semblait accéder à sa requête. Rares étaient, après tout, ceux qui pouvaient assister à une représentation privée donnée par Julian Hurley. Il ne pouvait donc pas vraiment lui en vouloir d'avoir demandé.

- Parfait. Vous devez connaitre le pas de deux du cygne blanc Mademoiselle ? il lui demanda en s'avançant vers elle, connaissant très bien la réponse...ils l'avaient travaillé ensembles l'année d'avant. Arrivé à proximité, il lui tendis la main, geste plutôt équivoque, l'invitant à montrer à la classe ce qu'elle savait faire.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Me mysel and I
More
MessageSujet: Re: I tried to keep my distance - Julian and Chloé   Lun 30 Oct - 18:14

I tried to keep my distance. Ft Julian.
you & me
••••


Pendant une semaine, tout s’était bien passé. Chloé n’avait croisé Julian nulle part et elle s’en portait bien. Enfin non. Elle mourrait d’envie de le voir, de parler avec lui mais ce n’était pas possible, elle ne pouvait pas. Elle avait peur que si elle se laissait aller en sa présence, elle trahirait ce qu’elle ressentait. Elle ne pouvait pas lui faire savoir qu’il ne la laissait pas indifférente et que son corps entrait en ébullition à chaque fois qu’elle se trouvait à proximité de lui. Et puis, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une boule à la gorge en l’imaginant avec sa femme, comme une certaine envie d’être à sa place. Non… Elle n’avait pas le droit de penser à ça, c’était malsain. Julian et sa femme avaient tellement fait pour elle, Laura l’avait accueilli dans sa troupe de danse et comment elle lui rendait la pareille ? En étant attiré par son mari ? Elle se sentait tellement affreuse de ressentir ça et elle espérait tellement que ce ne soit que passager et qu’elle puisse retrouver une relation normale avec Julian. Elle essayait de se convaincre que ce n’était juste que ses hormones qui lui jouaient des vilains tours et que bientôt, tout rentrerait dans l’ordre.

Alors, quand elle l’avait vu débarquer dans sa salle de cours, elle avait senti tout courage quitter son corps. Comment était-elle censée penser à autre chose s’il venait à chaque fois la perturber ? Sa concentration était désormais sur lui et non sur ce qu’elle était en train de faire. Elle capta alors le regard du directeur et détourna aussitôt les yeux, sentant le rouge lui monter aux joues. Merde, comment était-ce possible de faire autant d’effets avec quelqu’un ? La blonde ne savait plus où se mettre et espérait que personne ne remarque son changement de comportement.
« Bonjour Irina ». A l’entente de sa voix, un millier de frisson parcoururent son corps et son partenaire planté à côté d’elle la regarda bizarrement.

« Tu as froid Chloé ? Pourtant il fait mourant de chaud ici. »

- Je suis une frileuse.

Répondit-elle à voix basse, paniquée qu’il ait remarqué sa réaction. A cet instant précis, Chloé n’avait qu’une envie : retourner en France et ne plus jamais revoir Julian. Elle se sentait comme un monstre d’avoir ce genre de pensées. Mais à la fois, il était si séduisant, si sûr de lui, si prestigieux, si élégant, si… Stop Chloé, interdiction de penser ce genre de chose. Elle espérait secrètement qu’il doive repartir rapidement mais cela est sans compter sur l’aide de sa prof qui ne trouva pas de meilleure idée que de le faire danser. Et avec elle en plus. A croire que le monde s’acharnait contre elle. La française avait alors balbutié quelques excuses pour essayer de se défiler. Après tout, elle était loin d’être la personne qui avait le plus envie de danser avec le célèbre danseur dans cette pièce. Enfin, elle mourrait d’envie de danser avec lui mais elle ne pouvait pas, elle avait peur de se trahir. Elle pensait donc que ses paroles auraient fonctionné mais...

« Ne faites donc pas tant de manières Miss Moreau et aidons votre camarade en difficulté vous voulez bien ? » Et là, Chloé se sentit extrêmement gênée. Le directeur devait sûrement se demander pourquoi elle réagissait comme ça. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’elle allait danser avec lui. Elle devait paraître ridicule à essayer de se défiler et elle priait les dieux qu’il ne remarque pas son comportement bizarre. Elle n’était pas prête à répondre à ses questions.

- Bien. Veuillez excuser mon manque de précision et de technique en avance alors.

Et voilà la Chloé qui se remettait en doute à chaque fois. Elle avait une très bonne technique, certainement une des meilleures de la classe mais, ce n’était pas assez pour elle. Elle voulait toujours être en haut de l’échelle, être parfaite. C’est certainement pour ça qu’elle n’avait personne qu’elle considérait comme ses amis. Elle était toujours en train de s’entraîner, de s’améliorer et ne se donnait aucun répit pour ce qu’on appelle avoir une vie sociale. Elle savait qu’elle ne tiendrait pas longtemps comme ça mais elle voulait profiter de son corps avant qu’il ne commence à se dégrader avec l’âge.

« Parfait. Vous devez connaitre le pas de deux du cygne blanc Mademoiselle ? » La blonde eut un petit sourire en coin sur le bout de ses lèvres. Elle savait que ce n’était qu’une question théorique. Après tout, ils l’avaient travaillé ensemble. C’était un jeu d’enfant pour elle. Enfin… avant… Maintenant il fallait ajouter le fait que Julian la perturbait fortement et qu’elle risquerait d’être déconcentrée. Il ne comprendrait pas si elle venait à se tromper de pas alors elle devait se détendre et essayer d’oublier les sensations qu’elle avait dans son corps à cause de la présence de monsieur Hurley.

- Je pense pouvoir me débrouiller.

Dit-elle modestement avec un léger sourire peint sur le bout de ses lèvres. Mais, se débrouillerait-elle en étant si proche de Julian ? C'était une très bonne question.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas


Me mysel and I
• Localisation : New-York
• Emploi/loisirs : Restaurateur

• Avatar : Michiel Huisman
• Messages : 365
• Date d'inscription : 19/09/2017

• Pseudo ou Prénom : Alex
More
Ma petite vie
• Age:
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: I tried to keep my distance - Julian and Chloé   Jeu 16 Nov - 18:01



Chloé & Julian

« I tried to keep my distance. »
Une fois n'est pas coutume, l'orgueil de Julian Hurley se manifestait, mettant un peu de bazar dans sa vie...quelle surprise. Il s'était déjà manifesté dans le passé, mais Julian était parvenu à l'amadouer et à le contrôler un peu. C'était à cause de lui qu'il avait faillit refuser son premier rôle, juste parce que la personne qui le lui avait proposé n'avait pas l'air totalement convaincue de son talent (elle voulait proposer le rôle à son concurrent et c'était son patron qui l'avait choisit lui) et c'était à cause de lui encore qu'il avait faillit ne pas sortir avec Laura, parce qu'à l'époque, un autre homme qu'elle semblait trouver à son gout, lui tournait autour et que lui, il voulait être le seul et l'unique. Et voilà qu'aujourd'hui, c'était encore à cause de lui qu'il avait accepté de se mettre dans une situation plus que délicate, aussi bien pour lui que pour son mariage. Il était parvenu à le gérer cet orgueil, mais il avait suffit d'une petite minute d'inattention, pour qu'il se retrouve dans cette situation, en train de déboutonner ses manchettes, se préparant à danser avec elle, en sachant très bien ce qu'il risquait d'en résulter.

Danser avec elle en public, il l'avait déjà fait lors de ses cours à Paris, mais à l'époque, il n'y avait pas encore eu ce petit...quelque chose inexplicable entre eux. Ils n'avaient pas encore eut ces échanges dans sa chambre d'hôtel, il n'avait pas encore posé les mains sur elle de cette façon et surtout, surtout, il n'avait pas encore eu autant de mal à se la sortir en vain de la tête. Elle était juste une des participantes à son stage à l'époque, la plus talentueuse d'entre elles, qu'il prenait souvent comme partenaire pour montrer l'exemple. Rien de bien méchant à cela. Mais là, les choses étaient bien différentes. Il était directeur ici, et tout le monde le savait marié à Madame Hurley, tout aussi appréciée que lui de ses élèves. Alors qu'adviendrait-il de lui et de son mariage, si d'étranges rumeurs commençaient à circuler parce qu'il regardait une des élèves avec un peu trop d'insistance, parce qu'il posait sa main sur elle de façon un peu trop familière, ou pire encore, si ses joues s'empourpraient à son contact ? Il serait foutu.

La chose la plus probable, serait bien sûr les mains un peu trop familières. La plupart du temps, il fallait à tous danseurs qui dansaient ensembles pour la première fois, un petit temps d'adaptation. C'était le temps de s’acclimater à la façon de bouger de l'autre, à sa hauteur et à la façon dont il ou elle, plaçait son centre de gravité. C'était essentiel, mais totalement inutile dans leur cas. Ils avaient déjà réglé la plupart de ces petits soucis dans cette chambre d'hôtel, s'habituant parfaitement l'un à l'autre. Aujourd'hui, il craignait que ses mains se souviennent un peu trop bien de son corps.

- Bien. Veuillez excuser mon manque de précision et de technique en avance alors.   elle finit par acquiescer, tandis que Julian se retint de lever les yeux au ciel, pour ne pas la vexer. Elle était exaspérante avec ses doutes et ses éternelles remises en question de ses capacités, mais c'était également ce qui la rendait si touchante et si foncièrement humaine. Elle n'était pas une de ses machines à succès, arrogante et outrancièrement sûres d'elles. Non, elle restait avant tout une jeune femme pleine de doute. Mais il craignait qu'à long terme, ce petit défaut ne lui coute beaucoup dans sa carrière : d'autres filles, beaucoup moins douées mais un peu plus audacieuses, risquaient de lui passer devant.
Il se retint également de répondre quoi que ce soit et surtout, de taper le bout de son nez avec son index en criant "pas de cela dans mon cours" comme il le faisait systématiquement dans son cours, pour...et bien pour ne pas se faire pincer, tout simplement.

Il proposa donc le pas de deux qu'ils avaient déjà travaillé pour la mettre un peu plus à l'aise et elle accepta, sans rechigner cette fois. Voilà qui était mieux. La main tendue vers elle, il attendit qu'elle le rejoigne pour commencer. A son contact, il sentit une vive décharge électrique courir le long de son bras, et il détourna rapidement le regard le temps de se ressaisir. Non, il ne pouvait pas danser avec elle. C'était impossible.

- Ou alors, j'ai une autre idée ! il lança alors en lâchant doucement la main de la jeune femme, avant de se tourner vers Irina Si nous laissions aux jeunes danseurs le temps de nous montrer ce dont ils sont capables, que je vois un peu ce qui coince ? il demanda alors en souriant, espérant que sa requête conviendrait à l'enseignante. Il était hors de question qu'il entre de nouveau en contact avec Chloé, pas comme ça, sous des paires d'yeux qui allaient détailler les moindres de ses faits et gestes.
Danser avec d'autres femmes que la sienne, il était littéralement payé pour ça. Mais Chloé n'était pas n'importe qu'elle femme. Il se devait de l'admettre pour ne pas se mettre en danger. Prétendre qu'il n'y aurait rien de mal à cela, reviendrait à se mettre encore un peu plus en danger, et ça aussi, c'était hors de question.

- Très bien ! Mais vous nous ferrez quand même une petite démonstration avant de partir ? elle demanda, bien décidée à avoir sa démonstration privée.
- Nous verrons cela ! Il répondit en riant, avant de reposer son regard bleu sur la jeune femme. Un peu perturbé de la voir d'aussi près, il balbutia un peu, avant de réussir à aligner des mots cohérents

- Très bien : Mademoiselle Moreau, son partenaire et tous les autres, en place pour pour pas de deux du Cygne blanc s'il vous plait ! il intima alors, avant de reprendre la place qui était la sienne juste près de l'enseignante, laissant au partenaire de la blondinette, le soin de reprendre place à ses côtés.



Julian fit un signe au pianiste qui entama les premiers accords, tandis que les duos se formaient sous les yeux du directeur, qui fit rapidement semblant d'observer chacun d'entre eux...il n'y avait, dans le fond, qu'un seul qui l'intéressait vraiment. Chacun ayant trouvé sa chacune, ils se mirent en mouvent et le regard de Julian se dirigea bien vite sur Chloé et son partenaire, qui posait allègrement ses mains sur elle. A sa grande surprise, il réalisa qu'il n'aimait pas ça. Il n'aimait pas ça du tout. Sans s'en rendre compte, ses sourcils se froncèrent un peu, ce que l'enseignante pris pour une critique silencieuse

- Mr Meadow et Melle Moreau ont un peu de mal à trouver leur équilibre mais...
- Elle est parfaite ! il se surprit à l'interrompre, avant de réaliser l'énormité de ce qu'il venait de dire. Il détacha donc rapidement son regard du duo pour le porter sur Irina, et se reprit en souriant La technique de Mademoiselle Moreau est excellente, mais c'est le jeune Meadow qui pose un peu plus problème...il n'est jamais au bon endroit...
Ils discutèrent un peu, échangeant leurs avis sur les couples et Julian ne put s'empêcher d'intervenir en déambulant entre les danseurs
- Plus haut la jambe...plié...tendez-moi ces pieds...solides dans les bras messieurs, ces demoiselles comptent sur vous...cambré...plus bas !...Il aimait ça c'était fou. Il n'y avait que dans une salle de danse avec d'autres danseurs qu'il se sentait bien. Son bureau avec toute sa paperasse, ne lui disait rien du tout. Passant à côté de Chloé, il ne pu s'empêcher de saisir délicatement son visage du bout des doigts, pour le mettre dans la bonne direction Là.. il lui dit doucement, avant de poursuivre son chemin comme si de rien n'était.

Vint le moment fatidique des portés et le pauvre Cameron s'effondra bien vite à peine arrivé au deuxième. Chloé était minuscule et il Julian pouvait sans la moindre difficulté, la lever avec un seul bras (il l'avait déjà fait d'ailleurs)...ne pas réussir à la lever sans la faire tomber, était soit le signe d'un manque évident de force qui lui poserait problème en tant que porteur, soit le signe d'une très mauvaise technique. Au troisième, les pieds quittèrent à peine terre et son retour au sol fut pourtant très brutal.
- Arrêtez, arrêtez ! il ordonna à toute la classe, en s'avançant vers le duo à problème. Mr Meadow, si votre objectif est de casser une jambe de Melle Moreau, vous êtes sur la bonne piste ! il lui dit sans grande compassion...il mettait Chloé en danger, et ça c'était inacceptable. Vous ne vous y prenez pas comme il faut, et vous risquez de la blesser et de vous blesser également. Tout est une question de centre de gravité... il se lança dans une petite explication, avant de poser sans vraiment s'en rendre compte, ses deux mains sur la taille de la jeune femme.
- Regardez : Mademoiselle Moreau, sautez en cambré, jambe droite en attitude avant, jambe gauche attitude arrière. C'était le porté le plus difficile de la variation qu'il lui demandait là (celui à 3:40), mais il n'avait pas le moindre doute quant à ses capacités à l'exécuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Me mysel and I
More
MessageSujet: Re: I tried to keep my distance - Julian and Chloé   

Revenir en haut Aller en bas
 
I tried to keep my distance - Julian and Chloé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» Chloé Hillman [Finie !]
» (m) julian schratter ⊹ my head is a jungle with you inside
» (m) Julian Morris - Libre
» (M) JULIAN SCHRATTER - Frère par adoption.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shelter :: 
☼ Le passé
 :: Corbeille :: RP
-
Sauter vers:  

EVENT EN COURS

Comme chaque année, Cancun devient le centre névralgique des étudiants du monde entier pour son incontournable Spring Break. Six semaines de fête, de débauche et de folie. Nous sommes le premier avril, il ne reste plus qu’une semaine pour profiter de l’ambiance Mexicaine. Ne passez pas à côté de cette dernière chance de vous vider la tête, d’oublier les problèmes du quotidien et de lâcher prise, tout simplement !
➼ Personnages | 6 - les découvrir ICI
➼ Sujet de groupe | 1 - le découvrir PAR ICI
➼ Sujets individuels | X - les découvrir ICI

LES Persos Ephémères