AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matthew ♣ You act like it's you against the world. But it's really just you against yourself.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Me mysel and I• Avatar : Liam Hemsworth
• Messages : 6
• Date d'inscription : 09/09/2017

More
MessageSujet: Matthew ♣ You act like it's you against the world. But it's really just you against yourself.   Sam 9 Sep - 17:03



Matthew Stone

 

Matthew Stone
Matt
27 ans
Manhattan, New York
Infirmier
City
Plus sur toi derrière l'écran

AGE : 19 ans • ♀ OU ♂ : ♀ • D’OÙ VIENS TU ? : Bruxelles! • TON PERSONNAGE EST: Inventé • COMMENT AS-TU TROUVÉ LE SHELTER : Par la petite fondatrice I love youUNE DERNIÈRE CHOSE A DIRE : Merci de me permettre de rejouer ce lien que j'aimais tant I love you  

TON CONTEXTE DE JEU
Contexte Original  (Supprime la mention inutile)
La belle ville de Melbourne, ses buildings grandioses, ses plages populaires et ses petits quartiers perdus.



TA PERSONNALITé
Loyal. Lorsqu’il aime, Matthew ne compte pas. Il serait prêt à tout sacrifier pour ceux à qui il tient, il n’a même pas peur de mettre sa propre vie en jeu pour eux. Il a toujours été comme ça, mais son passé a renforcé ce trait. Jamais il ne quittera ceux qu’il aime, et ils pourront compter sur lui jour et nuit.

Rancunier. Matt ne pardonne pas facilement, et il n’hésitera pas à vous le faire savoir. Ceux qui lui tourneront le dos ne pourront plus compter sur sa sympathie plus tard, parce qu’il tient à ne garder dans sa vie que ceux qui le méritent. Il y a évidemment une énorme part de fierté dans tout ça, que certains réussiront peut-être à lui faire ravaler.

Protecteur. Selon certains, il s’agit là plutôt d’un défaut que d’une qualité. Le jeune homme a tendance à surprotéger ceux qu’il aime, au point de les étouffer et de les empêcher de vivre. Il s’en rend bien compte et il sait qu’il n’aimerait pas qu’on fasse la même chose avec lui, mais c’est plus fort que lui et ça ne changera probablement jamais.

Déterminé. Quand Matt veut quelque chose, il va jusqu’au bout pour l’obtenir. Pourtant, il n’est pas du genre à foncer tête baissée en écrasant tous ceux qui se trouveraient sur son passage. La phrase ‘la fin justifie les moyens’ ne s’applique absolument pas à lui.

Solitaire. L’infirmier n’a pas besoin d’être entouré d’une foule d’amis pour se sentir bien. La solitude ne le dérange pas et l’apaise même, d’ailleurs il déteste les fêtes et la foule. Il est plutôt pour des soirées en petit comité, entouré des personnes qui comptent vraiment pour lui.

Impulsif. Matthew a le sang chaud et n’hésitera pas à vous taper sur la gueule si vous l’avez mérité. Il n’est cependant pas pour la violence, préférant hausser le ton quand il faut, mais il en usera en cas de besoin.

Doux. Avec ses proches et ses patients, Matt peut faire preuve d’une douceur infinie. Beaucoup le considèrent comme un gros nounours qu’on voudrait câliner toute la journée, et le jeune homme n’est pas contre cette image. Il a beaucoup de défauts et il le sait, mais il aimerait que les gens le voient avant tout comme quelqu’un de gentil et digne de confiance.

Râleur. Matt, il râle pour un rien. De la vaisselle oubliée dans l’évier qu’il doit encore faire à pas d’heure. Une tasse de café renversée sur son journal. De la pluie alors qu’il avait prévu d’aller surfer. Tant de choses qui ne lui plaisent pas, et il le fait savoir. Ca ne dure jamais longtemps, cependant, et il apprend petit à petit à voir le bon côté des choses.
TES CARACTéRISTIQUES
Il est né à Manhattan et il est plus jeune que sa soeur de deux minutes X Il avait un grand-frère, et une petite soeur qui est née plus tard X Il a vécu les attentats de septembre 2001 de tout près, il y a survécu avec sa soeur jumelle X Il a vu sa mère et sa petite soeur mourir devant lui, alors qu'il essayait de les sauver. Depuis, il se sent coupable de leur mort X Sur son torse, il a une grande cicatrice qui part de son épaule gauche pour rejoindre le côté droit de son bassin, suite à l'effondrement des deux tours. Il a aussi quelques petites cicatrices dans le dos à cause d'éclats de verre X Il fait des cauchemars presque toutes les nuits, mais il prend sur lui. Il passe cinq minutes à la salle de bains puis se recouche comme si de rien était X Il a retrouvé sa soeur jumelle à l'hôpital, après avoir passé des heures à ses côtés en attendant qu'elle se réveille X Il a toujours tout sacrifié pour elle et continuera à le faire X Il est entré en dépression, mais il a pris sur lui pour se consacrer à la dépression de sa soeur X Il a besoin de sa soeur pour avancer, il n'est rien sans elle et il a énormément de mal à se séparer d'elle, ne serait-ce que pour quelques heures X  Ils ont quitté Manhattan pour Sydney, puis, il y a un an, pour Melbourne X Il a fait des études en sciences et est devenu infirmier parce qu'il a envie de soigner les gens, de les aider à se remettre sur pieds X Même s'il est solitaire et un peu distant, il est adorable avec ses patients, qui qu'ils soient X Il aime boire, mais jamais jusqu'à l'excès. Un ou deux verres lui suffisent largement X Aux anniversaires des membres de sa famille décédés, il suit sa soeur de près pour qu'elle ne fasse pas de conneries, mais il la laisse prendre quelques verres de plus que d'habitude X Il aime passer des heures dans sa voiture avec sa soeur, à chanter à tue-tête X Il est très sportif et passe une grande partie de son temps libre à faire des pompes, des abdos, du fitness en salle ou de la natation à la piscine du coin X Il joue de la guitare et chante un peu, mais ce n'est pas du grand art. C'est juste une façon de penser à autre chose X Il fume peut-être un peu trop X Il a l'air impressionnant, mais au fond, c'est un grand tendre au grand coeur X Il a rencontré Analeigh Hodgkins à l'hôpital en la soignant aux urgences trop de fois à son goût. Depuis, ils ont connu des hauts et des bas, mais Matthew est bien décidé à l'aider à quitter cet homme qui la terrifie X Il a développé toutes sortes de sentiments envers elle, mais il ne sait pas trop quoi en faire.


Creusons un peu

Home. Vous voyez quand les jumeaux vous annoncent combien de minutes de différence d’âge ils ont ? Ca a l’air insignifiant pour vous, mais pour nous, c’est important. Sur ce coup-là, j’ai pas eu de bol. J’ai deux minutes de moins que ma sœur Billie, et ça m’a poursuivi toute ma vie. Tais-toi, c'est moi la plus vieille ! Bon, au final, j’ai pas trop à me plaindre. Parce que les petites piques dans ce genre-là n’étaient jamais réellement méchantes, d’ailleurs avec ma sœur jumelle, on ne s’est jamais vraiment disputés. Toujours complices, jamais fâchés. Dès que l’un faisait une connerie, l’autre suivait, mais en général on était plutôt des enfants sages. Bon oui, c’est moi qui le dis, mais mes parents confirmeraient, j’en suis sûr. Dans la famille, on était tous vraiment soudés, on avait d’ailleurs une vie parfaite. Pendant que les parents de certains de nos copains se battaient dans leur salon, les nôtres s’aimaient profondément et on a grandi dans un cocon d’amour que j'aurais aimé ne jamais quitter.
Honnêtement ? Je ne sais pas ce que je ferais sans ma sœur. Si on me l’enlevait, on déchirerait la moitié de mon âme, ma raison de vivre. C’est la personne que j’aime le plus au monde et je pense que ça ne changera tout bonnement jamais.

Sorrow. On avait treize ans quand ça s’est passé. Pour des gosses de treize ans, on méritait pas ça. On méritait d’entrer dans l’adolescence et de faire chier nos parents pour la forme, comme tous les autres. On méritait d’avoir nos premières aventures innocentes en cachette, sans que la famille le sache. On méritait d'avoir une famille.
On s’est tous retrouvés autour d’une portion de nouilles et de poulet aux noix de cajou, enfermés dans des petites boîtes aux écritures chinoises. Elles étaient noires, ces boites, je m’en souviens. Ma petite sœur s’était mise à raconter une blague au moment où ça a explosé. On y comprenait rien, ça s’était passé tellement vite. C’était tellement rapide et tellement long à la fois. C’était interminable. Mon premier réflexe a été de me cacher sous le bureau de mon père. Même pas de prendre mes sœurs et ma mère dans mes bras pour les protéger, non. Je me suis caché. Comme un lâche. Les minutes se sont écoulées, on était terrifiés. Puis le bâtiment s’est effondré. J’ai perdu de vue ma sœur jumelle, mon père et mon grand frère. Quant à ma mère et ma petite sœur, elles se sont mises à crier en sentant le sol se dérober sous leurs pieds. Je leur ai tendu la main. « Accrochez-vous, ça va aller ! » Mais avec mes pauvres petits bras de gamin de treize ans, je les ai pas retenus. J’aurais pu, vous savez. Si mes mains n’avaient pas glissé, si je n’avais pas eu cette foutue crampe dans l’épaule. Tout s’est effondré. Je me suis arraché la peau du torse et du ventre sans trop savoir comment, et je me suis pris des éclats de verre dans le dos suite à une seconde explosion qui m’a rendu sourd pendant un long moment. Puis, le noir total.  

Je me suis réveillé à l’hôpital. « Un miraculé ! » j’ai entendu. J’ai pas cherché à savoir comment j’allais. Le premier visage qui m’est venu à l’esprit, c’était celui de Billie. Pas celui de ma mère, pas celui de mon père, celui de Billie. Mon cœur s’est mis à cogner dans ma poitrine en réalisant que je ne savais pas comment elle se portait. Puis je me suis soucié du reste de ma famille, j’étais mort de trouille. Ils m’ont dit de me calmer, je leur ai répondu que je ne pouvais pas, ils m’ont endormi à l’aide d’une foutue piqûre. Sans me donner de nouvelles. J’imagine qu’ils ne savaient pas.

Relief. Un jour après les événements, j’étais assez fort pour envoyer bouler les infirmières qui m’incitaient à rester couché. J’avais besoin de savoir. Besoin de savoir qui j’avais perdu. Je savais que j’allais être confronté à la mort, mais je ne savais pas qui était décédé. La première nouvelle que j’ai eue, c’était que Billie était toujours en vie. Saine et sauve. Dans un sale état au niveau de la jambe, mais en vie. Sans réfléchir, de façon automatique, j’ai couru vers sa chambre, dont les infirmières m’ont indiqué le numéro. Je ne les ai même pas laissé finir leur phrase, j’ai couru. Enfin, j’ai trébuché et j’ai marché vite, parce que courir est un grand mot. Quand je suis arrivé dans sa chambre, je me suis couché sur son lit à côté d’elle et j’ai pleuré. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, sans que Billie ne puisse voir cette faiblesse. Elle était complètement dans le gaz. Lorsqu’elle s’est enfin réveillée, je me suis levé de mon siège, je l’ai prise dans mes bras sans verser une seule larme, sans dire un mot, et je l’ai tenue contre moi pendant de très longues heures. Je savais que je ne la lâcherais plus jamais.  
Plus tard, on a su. Une fois l’identification des corps terminée. On avait perdu nos parents, notre grand frère et notre petite sœur. La douleur était tellement immense que j’ai songé à tout quitter plusieurs fois. Un gosse de treize ans qui veut se suicider, oui. Mais il fallait que je tienne le coup. Pour Billie. Il fallait que je l’aide à traverser tout ça, et elle aussi allait m’aider, je le savais. Il fallait qu’on soit forts, et qu’on ne se laisse pas abattre. Souvent j’ai pensé à tout abandonner, mais je me suis relevé encore plus fort à chaque fois. Pour elle.

The start of something new. Il nous a fallu quelques années pour reprendre nos vies en main comme il se devait. On est brusquement passés d’enfants à adultes, on a dû assurer sans qu’on nous y aide et ça a été très compliqué. La dépression de ma sœur a quelque peu effacé la mienne, ou en tout cas je m’entêtais à prendre sur moi. Il le fallait, de toute façon, je m’étais promis de l’aider et de la protéger. Au bout de ces quelques années, on allait un peu mieux. Les images restaient gravées dans notre mémoire, surtout la nuit, mais la journée on parvenait à refaire les choses simples qu’on faisait avant. Les courses, des sorties cinéma, les petits repas à deux avec une ambiance plutôt joyeuse. On remontait la pente, petit à petit.
Lorsque Billie est sortie de sa dépression, elle a tenu à ce qu’on déménage. Moi ça m’allait, parce que rester dans une maison pleine de souvenirs douloureux, ça ne pouvait pas être bon pour nous. On est partis pour Sydney, un peu sur un coup de tête. Enfin, en ce qui concerne la destination, en tout cas. On aurait tout aussi bien pu partir pour la France ou la Pologne, mais c’était Sydney et rien que Sydney. On y a passé sept ans, j’y ai poursuivi mes études, je me suis décidé à devenir infirmier. Aider les gens en détresse était tellement important à mes yeux que je ne me voyais pas faire autre chose, ces gens ne pouvaient pas vivre la même chose que moi en perdant un de leurs proches. Alors certes je ne suis pas médecin, mais ce que je recherche, c’est le contact avec mes patients. Ca me fait énormément de bien d’être capable de les rassurer, parce que moi aussi j’aurais eu besoin qu’on me rassure, à l’époque.
Il y a un an, on a déménagé à Melbourne sur un nouveau coup de tête. Je crois que Billie se sent mieux que moi en ce moment. Pour ma part, rien n’a fort changé depuis Sydney, à part la ville qui est plus agréable et le fait qu'on ait un magnifique logement. Elle, elle a rencontré Peter, le mec qui nous a accueillis chez lui. Je sais ce qu’il ressent pour elle, je vois la façon dont il la regarde. Mais il n’arrivera pas à l’avoir si facilement. Il est tellement mielleux, tellement romantique que ça en devient louche. Mais ce qui me fait le plus peur, c’est que Billie s’attache autant à lui qu’à moi. Pendant vingt-six ans, c’était moi, l’homme de sa vie. Et je ne sais pas si je serais prêt à la partager avec qui que ce soit.


LE PETIT CODE QUI VA BIEN
Quel est le code caché dans le règlement : Code Validé par Zoey  :face:



Dernière édition par Matthew Stone le Mar 19 Sep - 22:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ Reine des Caramels Mou


Me mysel and I• Localisation : NY
• Emploi/loisirs : Avocate

• Avatar : Melissa Benoist
• Messages : 129
• Date d'inscription : 31/08/2017

• Pseudo ou Prénom : Caramelle
• Ta date de naissance : 07/12/1991
Féminin
More
Ma petite vie
• Age: 26 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit univers:
MessageSujet: Re: Matthew ♣ You act like it's you against the world. But it's really just you against yourself.   Sam 9 Sep - 19:13

Te voilààààààà ! Bienvenue parmi nous ! Ravie que tu y sois et trooooop hâte de pouvoir commencer à jouer de nouveau !!!
(Et oui, c'est prévu pour les smiley parce que là, c'est dur de montrer à quel point je suis contente que tu sois là ahahah)

Edit : (c'est déjà un début Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ Reine des Caramels Mou


Me mysel and I• Localisation : NY
• Emploi/loisirs : Avocate

• Avatar : Melissa Benoist
• Messages : 129
• Date d'inscription : 31/08/2017

• Pseudo ou Prénom : Caramelle
• Ta date de naissance : 07/12/1991
Féminin
More
Ma petite vie
• Age: 26 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit univers:
MessageSujet: Re: Matthew ♣ You act like it's you against the world. But it's really just you against yourself.   Mar 19 Sep - 22:27



Dossier accepté !

Félicitations, ton dossier à été validé ! Il ne te reste plus qu'une étape obligatoire avant de pouvoir commencer à jouer : Te recenser PAR LA pour que les Staffettes puissent t'ajouter dans le groupe qui te convient !

Les bonus :
☼ Tu peux créer des scénarios si tu te sens seul-e
☼ Tu peux ajouter ton contexte, s'il vient de toi, au recueil des contexte si tu le souhaite.
☼ Tu peux créer ta fiche de liens si tu veux te lier aux autres personnages de ton univers.
☼ Tu peux voter pour le forum sur les Top Sites afin de faire gonfler les univers.
☼ Tu peux nous rejoindre dans les Playground pour te changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Me mysel and I
More
MessageSujet: Re: Matthew ♣ You act like it's you against the world. But it's really just you against yourself.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matthew ♣ You act like it's you against the world. But it's really just you against yourself.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matthew "Matt" Williams
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie
» DAMIEN J. Bradford ► Matthew Bellamy ►Montre moi ton mouchoir, je te dirais qui tu es (si j'ai envie :o)
» [M] Matthew Gray Gubler - Indépendants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shelter :: 
☼ Le registre
 :: Présentation des personnages :: 
• Let's get Real
-
Sauter vers:  
A ne pas manquer
----------
Les personnages éphémères
Le groupe Facebook du forum
☼ La partie LET'S Talk s'agitte !
le compteur
----------
UniversPersonnages
Get real18
Star0
Fan2
Fantasy0
Fantastic0
Divers1