Partagez | 
 

 
Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Doctorante au pôle physique à UCLA

• Avatar : Troian Bellisario
• Messages : 128
• Date d'inscription : 01/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 28 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Jeu 15 Fév - 14:38


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
« En cette belle matinée ensoleillée digne des belles journée de son Los Angeles natal, Maisie arpentait tranquillement les rues de son quartier, vêtue d'un simple jean denim foncé et d'un top blanc oversize tombant toujours d'une de ses épaules, ultra confortable et parfaitement approprié pour la journée tranquille qui l'attendait. Des Vans blanches au pieds et ses cheveux lâchés légèrement ondulés naturellement, caressant ses épaules, elle appréciait grandement cette petite promenade quotidienne. Elle n'était pas attendue à l'université avant la fin de matinée, mais étant parfaitement incapable de faire la grasse-matinée, elle était quand même sortie de son lit, toujours à la même heure depuis aussi longtemps qu'elle s'en souvienne. Ils...Elle avait toujours quelque chose à faire de toute façon, alors inutile de trainer au lit et de perdre des précieuses heures d'activité. Ses lunettes de soleil juchée sur son nez, elle prit la direction leur...son café préféré. Il était absolument impensable pour elle de commencer une journée sans sa dose de caféine. Elle devrait sans doute penser à limiter sa consommation, surtout depuis qu'elle se retrouvait obligée d'en boire pour deux, mais elle était littéralement incapable de fonctionner convenablement sans cela. Et puis une telle consommation de café risquait de lui revenir un peu cher à long terme deux cafés tous les matins. Elle pouvait bien sur le faire toute seule son café, mais une fois encore, ce n'était pas possible...la confection du café du matin rentrait dans un rituel parfaitement mis au point avec Masson, et elle se sentait toujours incapable de l'exécuter seule, même deux ans après sa disparition. L'un faisant cela pendant que l'autre faisait autre chose et en un temps record et avec une facilité déconcertante, deux cafés au lait de soja, parfaitement adaptés pour les deux intolérants au lactose qu'ils sont...étaient, étaient dressés dans deux tasses assorties. Elle avait tenté de le faire seule, mais il lui manquait quelque chose. Alors ce petit café français était parfait pour leur...ses petites pauses du matin. Sur le chemin de l'université, il leur permettait à l'époque d'avoir leur petite drogue quand ils étaient en retard, accompagnée parfois de petites pâtisseries dont ils raffolaient tous deux, pâtisseries qu'elle s'interdisait aujourd'hui de manger pour des raisons évidentes de santé...du café pour deux, passe encore, mais des sucreries pour deux tous les jours, elle ne donnerait pas cher de sa pompe à insuline.

Quoi qu'il en soit, elle finit par arriver au café où avait eut lieu quelques jours plus tôt, un petit accident digne de la maladresse de Maisie O'Donnell. Elle avait en effet renversé le contenu de son café sur un inconnu (entre son café et celui de son frère, elle avait décidé qu'il s'agissait du sien), qui s'était malgré tout montré très agréable avec elle, ce qui l'avait un peu interpellé : rares étaient les personnes, surtout à Los Angeles, cette ville si agitée qui vivait à cent à l'heure, qui pouvait prendre un tel incident avec autant de calme. Elle s'était davantage attendue à se faire engueuler, qu'à voir un beau s'afficher sur le visage de l'homme qui s'était alors tenu devant elle. Il lui avait même gentiment proposé de lui racheter le café qu'il portait alors sur ses vêtements, ce qu'il fit malgré ses refus multiples et polis. Ce fut donc toute à ce souvenir qu'elle pénétra au café, un léger sourire aux lèvres et encore un peu dans la lune...elle avait beau être habillée et de toute évidence présente dans cet établissement, ses pensées étaient encore un peu embrumée par l'absence de caféine dans son organisme. C'était presque dangereux aussi bien pour elle que pour les personnes qu'elle risquait de croiser, que de sortir de chez elle sans à jeun. Tant que le liquide brun n'avait pas touché ses lèvres, May était encore un danger publique, ce qui amusait beaucoup Masson à l'époque, qui se moquait d'ailleurs allègrement d'elle, l'appelant "Zombie" jusqu'à ce qu'elle ait prit sa première tasse de la journée.

Elle passa donc et régla rapidement sa commande, toujours la même depuis deux ans (et même un peu avant cela) : deux cafés sans sucre, avec une pointe de lait de soja et de cannelle, et attendit patiemment sur le côté qu'ils soient préparés, en feuilletant d'un air distrait un bouquin qu'elle avait emprunté pour ses recherches. Maintenant qu'elle était seule, elle avait deux fois plus de travaille, mais ça ne l'effrayait pas le moins du monde. On lui avait suggéré de changer un peu ses protocoles, de les simplifier pour qu'ils soient faisables pour une seule personne, mais c'était absolument hors de question pour elle. Et puis elle n'était pas seule...enfin pas vraiment. Il était toujours là, quelque part, et il ne comprendrait certainement pas un tel changement de programme. Elle était largement capable de faire ça aussi pour deux, comme elle le faisait pour tout le reste.

- Tiens tes cafés May ! Lui dit Mike, l'employé qui la connaissait très bien maintenant, et qui ne s'étonnait plus de la voir toujours tout prendre en double, même quand elle était seule, bien qu'il n'en connaisse pas vraiment la raison. Il n'avait plus vu le garçon qui était toujours avec elle, et pensa simplement qu'il l'avait quitté. Ils étaient tellement proche et irradiait tellement de bonheur tous les deux, et elle avait parut tellement dévastée en son absence, qu'ils avaient certainement dû être en couple. Ca n'expliquait certes pas les deux cafés maintenant qu'elle était célibataire, mais c'était déjà un bon début. Elle le remercia et fit volte-face pour rejoindre la porte, direction une petite librairie qu'elle aimait beaucoup non loin de là. Mais elle sentit une fois encore une résistance derrière elle. Cette fois, elle eut le réflexe de relever un peu les coupes pour les empêcher de se répandre sur un nouveau torse et se confondit une nouvelle fois en excuse...vous voyez : danger publique.

- Bon sang c'est pas vrai ça ! Je suis vraiment désolée...j'étais dans mes pensées et... elle leva enfin les yeux sur la nouvelle personne qu'elle avait agressée, tombant nez à nez avec le même inconnu de la dernière

- Vous ? elle demanda, incrédule. Décidément, vous devez penser que je vous en veut...je suis vraiment désolée. Je suis un peu maladroite et je n'ai pas encore eu ma dose de caféine ! elle s'empressa de rajouter, les joues rouges de honte.
»  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Patrick J. Adam
• Messages : 48
• Date d'inscription : 14/02/2018

More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Jeu 15 Fév - 15:11


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
Et encore une garde à mon actif. Celle-ci avait duré 48 heures. C’est comme cela quand on travaille aux urgences. Nous étions en sous effectifs depuis maintenant plus de deux ans. Les grands chefs ne voulaient pas investir dans le service des urgences. Ils préféraient placer leurs sous dans la chirurgie plastique. Cela rapportait gros ! Il nous arrivait bien souvent de soigner des personnes qui ne pouvaient se payer leurs soins de santé. Pour moi, un patient est un patient. Ils ont tous le droit d’être soignés et traités de la même façon. Il m’était arrivé, une fois ou deux, de soigner bénévolement des « sans domicile fixe ». Alors, je m’occupais de tout : poser la perfusion, faire une prise de sang, le laver pour qu’il soit dans un état correct. Depuis, les deux mêmes venaient une fois par mois. Nous avions fini par faire connaissance. Je les aidais comme je le pouvais. L’argent ne me manquait pas. Alors, m’occuper de quelques patients sans être payé ne me posait pas de problème. Je croisais d’ailleurs le même SDF à la fin de ma garde au même endroit : devant l’hôpital. Je m’arrêtais quelques minutes afin de prendre de ses nouvelles. Fred, c’est son prénom. Je lui donnais rapidement rendez-vous demain matin à la même heure. En fonction du nombre de patients, je m’occuperai de lui. Petit check up et vérification de son diabète. Je lui laissais quelques tartines afin qu’il prenne des forces.
Avant cela, j’étais passé dans mon casier. Je n’allais tout de même pas sortir avec la blouse et le pantalon vert de l’hôpital. J’étais plutôt organisé. Dans mon armoire d’hôpital se trouvaient 4 à 5 tenues différentes. Chacune pour le moment où je pourrais quitter l’hôpital. Certaines étaient plus décontractées, un simple jeans et un t-shirt. D’autres beaucoup plus chics, pour quelles occasions allez-vous me dire. Et bien, j’en sais rien. J’aimais l’idée d’en avoir besoin un jour. Il y avait aussi un short et un t-shirt de sport. Je courais pendant mon temps libre. Le sport avait pris, lui aussi, une grande place dans ma vie. Il fallait bien que j’occupe mon temps libre. Ma famille n’étant pas là… Et puis, et surtout, il y avait une chemise bleue. C’était une des choses qui se trouvait obligatoirement dans mon dressing. Cela faisait ressortir mes yeux bleus. Oh oui, c’est mon côté fille qui ressort un peu. Et alors ? C’est grave de savoir ce qui me met en valeur ? Non, hein. Nous sommes d’accord. J’avais opté pour cette fameuse chemise. Je devais en avoir cinq autres exemplaires à la maison. Quand on aime, on ne compte pas !
Enfin, tout cela pour dire que ma prochaine garde commençait dans 24 heures. J’avais 24 heures pour manger et dormir. Me promener un peu aussi peut – être. Quoi qu’il en soit, il me fallait mon café pour commencer la journée. Un café alors que j’étais en passe de dormir ? Sachez que le café ne me tient pas éveillé. Loin de là. J’aime son goût. C’est la seule raison pour laquelle j’en buvais. Tous les matins d’après garde, je me rendais dans ce café connu d’une bonne partie de Los Angeles. Il était à quelques rues de l’hôpital. Il se trouvait sur mon trajet pour retrouver les transports en commun afin de rentrer à la maison. Souvenez-vous, il m’est impossible de conduire une voiture. Bref, j’étais arrivé dans le café. Il ne me fallut que peu de temps pour remarquer cette très jolie jeune fille. La fameuse, celle qui avait renversé son café sur ma chemise bleue. J’avais du en racheter une autre. Mais c’était quand même un plaisir ! Ni une ni deux, je me plaçais derrière elle, un sourire sur les lèvres. « Pas de soucis. On va dire que je suis habitué ? ». Je lui souris doucement. Je ne savais pas encore comment elle fonctionnait, si elle aimait l’humour. Mais en sa présence, je perdais complètement les pédales. J’essayais de me contenir, de me contrôler. « J’allais justement commander le mien. Sauf si … vous m’offrez un des deux ? ». Je ne connaissais pas sa situation. Mais elle en avait deux en main, comme la fois passée. Etait-ce pour un petit ami ? « Enfin, je ne voulais pas dire ça. Je vais m’en commander un. Ne vous inquiétez pas ! ». Le vouvoiement ? Normal… Lorsque je ne connaissais pas la personne, il m’était impossible de la tutoyer. Cela doit certainement être une déformation professionnelle.
 
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Doctorante au pôle physique à UCLA

• Avatar : Troian Bellisario
• Messages : 128
• Date d'inscription : 01/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 28 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Jeu 15 Fév - 17:37


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
« - Pas de soucis. On va dire que je suis habitué ? Un petit rire mi amusé mi embarrassé s'échappa des lèvres de la jeune femme, un peu soulagée cependant, de voir qu'il n'avait une fois de plus, pas l'air de se mettre en colère face à sa maladresse. Eh bien j'en suis désolée...il y a bien meilleure habitude à prendre quand même ! Elle lâcha un rire beaucoup plus franc cette fois, en ramenant les deux coupes à une hauteur un peu plus normale, maintenant que tout danger était évité. Elle sentit malgré tout couler un peu de liquide sur sa main droite, mais n'y fit pas vraiment attention. Elle avait épargné la nouvelle chemise de cet homme, et c'était là le plus important pour elle.

Il lui expliqua ensuite qu'il était justement sur le point de commander son propre breuvage magique, ce qui n'était pas plus mal. Elle n'osait imager la catastrophe que cela aurait été s'il avait eut lui aussi une tasse à la main, réflexion qui la fit un peu sourire. Mais elle perdit brièvement son sourire en entendant la suite de sa déclaration. Il convoitait le café de Mason (oui, cette fois c'était celui de Mason et pas le sien qui était convoité). Une personne un temps soit peu normale ne trouverait rien de choquant à une telle requête, surtout en sachant qu'il lui avait tout de même offert lui même un café la fois précédente. Elle n'aurait absolument aucun mal à concevoir de lui rendre la pareille en lui offrant son café du jour...mais lui donner celui de son frère, non pas du tout. Elle se raidit un peu, comme à chaque fois que le sujet "Mason" était abordé par quelqu'un qui ne les connaissait pas, tachant malgré tout de paraitre un minimum normale vu la situation qui n'avait rien de normale pour elle.

Elle n'était pas normale, elle le savait bien, et n'avait jamais eut à chercher à l'être. Pourquoi le devrait elle ? La personne avec qui elle vivait et prévoyait de faire sa vie, la comprenait sans qu'elle aie besoin d'ouvrir la bouche, et la prenait exactement comme elle était. Cela avait toujours été : elle avait grandit avec la certitude d'avoir une personne qui l'aimait, l'encourageait et l'acceptait jusqu'à la fin de ses jours. Alors elle ne chercha jamais vraiment à rentrer dans un moule de normalité, ce qui rendait ce nouvel exercice particulièrement délicat pour elle maintenant qu'elle s'y trouvait contrainte et forcée. Son mode de vie en totale autarcie avec Mason et ce, pendant des années, n'avait rien de normal et sa sortie brutale de ce fonctionnement lui fit réaliser qu'un autre mode de fonctionnement existait, mode auquel elle n'était absolument pas adaptée. S'accrocher à ce deuxième café n'était pas normal, mais elle ne pouvait faire autrement. Elle ne savait cependant pas vraiment comment expliquer ce comportement, ce que l'homme perçue apparemment.
- Enfin, je ne voulais pas dire ça. Je vais m’en commander un. Ne vous inquiétez pas ! Et voilà : elle l'avait mis mal à l'aise ! Sans s'en rendre compte, elle secoua légèrement la tête de gauche à droite, avant de tenter de se rattraper un peu

- Non non...je...Je suis un peu...superstitieuse on va dire et j'ai mes petites habitudes. Mais je vous offre volontiers un café ! Je vous dois bien ça ! elle lui dit enfin avec un sourire, avant de s'enquérir de ses gouts en matière de café, tout en s'avançant vers le comptoir. Qu'est-ce que vous prenez ? Laissez moi réfléchir.. elle le dévisagea quelques secondes, avant de passer de nouveau commande auprès de Mike Un grand latte crème s'il te plait ! Elle régla la commande et se décala une nouvelle fois sur le côté, sous le regard interloqué de l'homme. Inutile pour elle d'attendre sa confirmation, elle savait qu'elle avait raison. C'était presque une sorte de dont chez elle, pas très utile certes, mais ça faisait toujours son petit effet. Et vous prendrez du sucre et peut-être un peu de vanille avec ça, je me trompe ?

Accoudée au comptoir, elle adressa un nouveau sourire à son compagnon de fortune, posa sa tasse sur le meuble et lui tendit la main pour se présenter en bonne et due forme Moi c'est May au fait !
»  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Patrick J. Adam
• Messages : 48
• Date d'inscription : 14/02/2018

More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Jeu 15 Fév - 18:06


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
Elle avait ri à ma blague. C’était déjà une bonne chose, non ? C’était positif. Du moins, je le pensais. Espérons que cela continue de la sorte. Habituellement, je savais m’y prendre avec les filles. Non pas que j’aie l’habitude. Mais j’avais assez bien de qualités que ces demoiselles appréciaient. Et, par dessus tout, je comprenais beaucoup de choses. J’avais bien compris que ce que je lui avais suggéré avec le café n’était pas à faire. Il y avait quelque chose à creuser par là. Certainement pas maintenant. Nous ne nous connaissions que trop peu. Elle n’était pas en danger de mort sur un lit d’hôpital pour que je la questionne autant que les patients que je pouvais avoir. « Superstitieuse ? Vous n’avez pas 13 cafés non plus. ». Je lui souris. Mon seul but ? Détendre l’atmosphère. « Enfin soit. ». Je la regardais alors me commander mon café. Elle savait exactement quel type je prenais. J’en étais bluffé. Comment était – ce possible ? « Waouh ! Tout à fait ça. Je n’aurai pas mieux dit. ». Je souris. Nous nous accoudions, tous les deux au bar, le café posé. Rapidement, je regardais l’heure. J’avais l’impression que le temps s’était arrêté. J’étais dans une bulle, captivé par cette jeune femme se tenant devant moi. « Et moi, Matt. ». A mon tour, je lui avais tendu la main et l’avais serrée. Et là, je ne savais que dire. Sur quel sujet partir ? De quoi parler ? Secrètement, j’espérais qu’elle lance la conversation. « Alors, comme cela, vous payez un café à un inconnu ? Ca vous arrive souvent ?». Phrase tellement bateau. Matt, calme toi. Ca va aller. Tu vas gérer. Il n’y a pas de raison. Je regardais rapidement autour de moi. Le café était plein. Il y avait trop de bruit. Le soleil brillait dehors. Il fallait que je prenne l’air. 48 heures que j’étais enfermé aux urgences. Je n’avais pas réellement pris de pause. J’avais dormi deux heures lorsque cela avait été plus calme. « Vous êtes partante pour aller promener un peu ? Le soleil est magnifique ! J’ai été enfermé à l’intérieur ces dernières heures. ». Je souris doucement, espérant qu’elle accepte. Aller, c’est bien parti, Matthew ! Détends toi.
»  
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Doctorante au pôle physique à UCLA

• Avatar : Troian Bellisario
• Messages : 128
• Date d'inscription : 01/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 28 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Ven 16 Fév - 14:11


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
« - Superstitieuse ? Vous n’avez pas 13 cafés non plus. Elle se mit une nouvelle fois à rire, rassurée de voir qu'il ne la prenait pas pour une folle, psychorigide quand il s'agissait de son café, ou qu'à défaut, si tel était le cas il ne le montrait pas, avant de mettre son don au travail, impressionnant de toute évidence son compagnon qui la regardait faire, les yeux ronds. Il lui donna bien sur raison, ce qui ne la surprit pas le moins du monde, avant de se présenter à son tour. Elle lui secoua donc la main à son tour comme le faisaient les gens normaux pour se saluer. Ravie de vous rencontrer une nouvelle fois Matt elle lui répondit sans se défaire de son sourire, avant que Mike n'apporte le troisième café. Une fois Matt servit, elle s'autorisa à prendre sa première gorgée (le faire avant aurait été mal élevé apparemment), tandis que l'homme commença à lui faire la conversation.

Alors, comme cela, vous payez un café à un inconnu ? Ca vous arrive souvent ? Cette question la désarçonna un peu, ne sachant pas s'il était sérieux ou s'il plaisantait. Elle n'était en effet, pas vraiment experte en la lecture de ses paires (là encore, parce qu'elle n'avait pas vraiment besoin de le faire avant). Le rouge lui monta alors un peu aux joues, tandis qu'elle tentait rapidement de se défendre Moi ? Non du tout...C'est pour ainsi dire la première fois..j'ai déjà payé des cafés à des hommes bien sur, mais des inconnus, non jamais, mais je me suis permise de le faire parce que vous m'avez offert le mien la dernière fois...mais non ce n'est pas une chose habituelle chez moi... elle balbutia à toute vitesse, avant de réaliser que sa réaction était peut-être un peu disproportionnée. Il n'y aurait sans doute pas eut de mal non plus si cela avait réellement été dans ses habitudes de payer des cafés à des inconnus...chacun ses habitudes après tout. Elle mit donc fin à son blablatage en se pinçant discrètement les lèvres pour éviter à d'autres paroles stupides de s'en échapper, ce qu'il ne dû sans doute pas remarquer, occupé à scruter la salle. Elle suivit donc discrètement son regard et fut interrompue par une suggestion intéressante de sa part

Vous êtes partante pour aller promener un peu ? Le soleil est magnifique ! J’ai été enfermé à l’intérieur ces dernières heures. Une promenade ? Oh oui elle en serait plus que ravie. C'était déjà son programme de toute façon, alors le faire accompagnée la changerait un peu de ses habitudes. Avec plaisir ! elle lui répondit donc rapidement, avant de se mettre en marche vers la sortie, prenant une nouvelle gorgée de café. Arrivée à l'extérieur et une fois Matt de nouveau à ses côtés, elle s'intéressa à la partie "enfermé" de son discours, qui attirait toute son attention. Alors, qu'avez vous donc bien pu faire pour mériter d'être enfermé ? elle demanda donc avec humour, avant de boire une nouvelle fois en attendant sa réponse. »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Patrick J. Adam
• Messages : 48
• Date d'inscription : 14/02/2018

More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Ven 16 Fév - 14:47


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
May semblait vivre dans un autre monde. Il m’arrivait d’analyser les réactions des gens. Et là, celle de May étaient toutes bizarres. Ou alors, elle ne comprenait pas mon humour. Je ne savais que trop quoi penser. Il y avait de quoi creuser… « Pas de stress, May. Je rigolais. Cela ne me regarde pas. ». Je posais, timidement, ma main sur son bras la caressant doucement. Tout cela dans le simple but de la rassurer. Etait-ce trop tôt. Allais-je la brusquer ? J’étais quelqu’un de plutôt tactile. Mon métier m’avait obligé à toucher d’autres personnes. J’avais appris à me laisser aller, à ne pas avoir peur d’aller toucher d’autres personnes.
Je pris, à mon tour, une gorgée de mon latte. May avait accepté ma proposition de sortir, promener. Je nous avais donc frayé un chemin. La file commençait à s’allonger. Il était tôt et il semblait que les clients avaient chacun leur habitude. Le barman (c’est comme cela que l’on l’appelle ?) connaissait les cafés de chacun. Il était même capable de les préparer à l’avance. Soit il partageait le même don que May soit il avait une fameuse mémoire. J’aimais à penser que c’était la première solution. Un peu de magie dans ce monde de brute, ça fait du bien, non ? Quoi qu’il en soit, nous étions dehors. Je respirais cet air pur et profitais du soleil qui se trouvait sur mon visage. J’aimais la chaleur que cela procurait. Je me tenais à droite de May. C’était ma place. Je me sentais bien lorsque j’étais à droite. Allez savoir pourquoi. Elle s’intéressait alors à mon métier. Que devais-je répondre ? Jouer franc jeu ou plutôt reprendre ma carte de l’humour ? Pas sur que cette dernière fonctionne. « 48 heures que je soigne des patients. ». Je lui fis un clin d’œil et souris. « Et vous ? Que faites-vous de vos journées ? Encore aux études ? ». Elle semblait jeune.
Nous étions à une rue du parc où j’aimais me rendre pour courir. Un petit étang se trouvait au centre où canards et oies le fréquentait. Il y avait souvent des enfants avec leurs grands parents. Ils venaient donner du pain aux petits animaux à deux pattes. Il était rare que les parents soient présents. Je m’étais d’ailleurs promis de ne pas reproduire le même schéma de la famille que celui que mes parents avaient choisi. Faire un enfant, c’est une responsabilité ! « Nous allons au parc ? Ca vous va ? ».  
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Doctorante au pôle physique à UCLA

• Avatar : Troian Bellisario
• Messages : 128
• Date d'inscription : 01/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 28 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Ven 16 Fév - 19:40


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
« - Pas de stress, May. Je rigolais. Cela ne me regarde pas. Et voilà qu'il lui donnait raison. Elle se sentait sacrément bécasse d'avoir réagit de la sorte, sensation qu'elle n'aimait pas vraiment, mais qui était étrangement assez commune pour elle. Elle avait en effet un très gros déficit en terme de communication avec ses pairs, déficit qui se faisait régulièrement sentir depuis la mort de Mason. Elle ne communiquait pour ainsi dire qu'avec lui avant, ne trouvant aucun intérêt à le faire avec d'autres personnes, et quand les jumeaux devaient se sociabiliser, c'était lui qui le faisait pour eux. A deux, ils étaient forts et elle ne craignait pas grand chose : il était toujours là à sa droite et avec lui, elle ne parlait jamais pour elle, mais pour eux et dans son labo, elle ne parlait pas à grand monde. Alors elle dût apprendre à le faire a sa mort et elle n'excellait pas encore dans le domaine.
Sentant son malaise, Matt posa innocemment sa main sur son avant bras, et elle baissa les yeux vers ce contact inopiné et pour le moins inhabituel, sans savoir une fois de plus comment y régir. Cela ne la dérangeait étrangement pas, ce qui était déjà un bon début, mais la seule personne avec qui elle entrait en contact à l'heure actuelle, c'était son "nouveau frère" Dylan. Elle se contenta donc de passer sa main dans ses cheveux, affichant un sourire, avant de se mettre en chemin vers la sortie, sans prononcer un nouveau commentaire ridicule ou maladroit.

Appréciant le soleil sur sa peau et le café chaud dans son estomac, elle écouta sa réponse à sa question précédente. Il était donc médecin...impressionnant. Vous êtes êtes donc médecin ?! Je vous admire ! Moi la simple vue du sang me fait tourner de l’œil ! Elle pouffa de rire, et prit une nouvelle gorgée, dans celui de son frère cette fois-ci, comme pour se donner un peu de courage, avant que Matt ne lui retourne la question. Eh bien je nous...me considère un peu comme une éternelle étudiante. Je suis doctorante au pôle physique de UCLA. Elle ne releva même pas le "nous" qui lui avait une nouvelle fois échappé, tant cela lui arrivait souvent et se contenta de descendre deux gorgée du gobelet de son frère, avant que Matt ne lui suggère une petite promenade au parc. Voilà qui était une bonne idée. Cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas pris le temps de s'y poser. Elle jeta malgré tout un petit coup d'oeil discret à sa montre pour s'assurer qu'elle en avait le temps, et remarqua avec plaisir que c'était le cas. Ca me va parfaitement oui ! Elle lui répondit avec un sourire. Et une nouvelle gorgée.

Si vous venez de passer 48h à travailler, je suppose que vous devez être urgentiste ? Elle avait une grande estime pour les urgentistes...c'était tout de même grâce à eux qu'elle était encore en vie à l'heure actuelle. Elle ne pensa bien sûr par toujours comme ça...juste après l'accident, elle les maudissait de l'avoir sauvé et ne pas lui avoir laissé la chance de pouvoir retrouver Mason...elle en avait fait du chemin. »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Patrick J. Adam
• Messages : 48
• Date d'inscription : 14/02/2018

More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Dim 18 Fév - 10:58


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
J’avais déjà remarqué que mon métier suscitait de l’intérêt auprès d’autres personnes. Je comprenais difficilement pourquoi. Oui, je sauvais des vies. C’était mon métier. Mais chaque métier avait son importance dans le monde. Les enseignants permettaient de transmettre leur savoir. Les éboueurs nous permettaient d’avoir un monde plus propre. Les ouvriers, eux, construisaient de jolies maisons afin que l’on s’y sente bien. Ils ont tous un rôle à jouer dans notre monde actuel. C’est pour cela que je traitais tous mes patients de la même façon. « Oui, médecin. Mais vous savez, le sang, on s’y habitue. C’est comme les maçons qui doivent porter des briques. Ils se font au poids. Et bien, moi, je me fais au sang et autres sécrétions. ». Je souris. J’aimais philosopher, voir le bon côté des choses. En tous cas, j’aimais faire croire que j’étais quelqu’un de très positif. Pas que je ne l’étais pas. Mais depuis ce soir-là, cet accident que j’avais causé, cette mort qui était de ma faute, j’avais un peu plus de mal. Je m’en voulais énormément.
J’observais attentivement les moindres faits et gestes de May. Un peu comme un psychologue d’ailleurs. Je ne le faisais pas transparaître mais je voulais percer son « secret ». Elle se confierait à moi, un jour, si elle en avait envie. Je ne la forcerai pas, loin de là ! Elle but alors dans son deuxième café. « Je peux goûter ? Je n’ai jamais testé ce café là. ». Je tendais ma main vers celui qu’elle venait de poser, un petit sourire sur les lèvres. J’attendais son approbation.
« Doctorante ? Pas mal ! Et cela se passe bien ? Pas trop de travail ? ». J’avais entendu des amis parler de leur doctorat. Ils m’avaient à plusieurs fois dit que cela les empêchait d’avoir une vie sociale normale. Combien d’entre-eux n’avaient pas raté le mariage de leur sœur ? Ou encore la naissance de leur filleul ? Tout ça pour un diplôme. Certes, j’étais très carriériste. Mais certaines choses étaient plus importantes que d’autres. J’avais entendu ce « nous ». Mais je ne voulais pas la questionner. Petit à petit. Il fallait le temps que nous nous connaissions. Je n’avais pas envie de parler de sujet sérieux de suite. Elle était ma petite bulle d’oxygène de la journée.
« Et oui, urgentiste. J'enchaine les gardes. ». J’adorais mon métier plus que tout au monde. Finalement, c’était la seule chose qui me restait. Mes parents étaient à l’autre bout des Etats-Unis, tout comme ma sœur. Je les voyais une ou deux fois l’an. J’étais seul. Je n’avais pas forcément beaucoup d’amis. Je passais mon temps à travailler ou à dormir, à courir.
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Doctorante au pôle physique à UCLA

• Avatar : Troian Bellisario
• Messages : 128
• Date d'inscription : 01/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 28 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Mar 20 Fév - 22:33


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
« - Oui, médecin. Mais vous savez, le sang, on s’y habitue. C’est comme les maçons qui doivent porter des briques. Ils se font au poids. Et bien, moi, je me fais au sang et autres sécrétions. Se faire à la vue du sang ? Voilà une chose qui ne lui arriverait certainement jamais. Elle pouvait supporter et survivre à beaucoup de chose, la vie le lui avait prouvé à de multiples reprises, mais dès qu'elle apercevait une trace rouge sur un être humain, elle se sentait défaillir et se trouvait systématiquement à deux doigts de tourner de l'oeil. Ce fut d'ailleurs une sacrée chance qu'elle eut le soir de l'accident, d'être rapidement tombée inconsciente, car les récits qu'avaient fait les soignants de l'état dans lequel elle avait été retrouvée, lui avait fait froid dans le dos. Elle n'avait rien eu de bien méchant, mais diverses petites coupures sur son visage, avaient couvert ce dernier d'une quantité importante de sang, qui avaient laissées présager un état bien pire que celui dans lequel elle c'était alors trouvée. Bref !
C'est quand même admirable ! Elle répondit malgré tout, avant de boire dans la tasse de Mason et de se raidir une nouvelle fois en voyant la main de Matt s'en approcher. Sans s'en rendre compte, elle eut un petit mouvement de recul, éloignant un peu la coupe de cette main encore un peu étrangère, avant de se ressaisir. Bien sur... Elle lui répondit en affichant un léger sourire et en prenant soin de lui tendre sa tasse à elle. ...mais goutez plutôt celui-ci...il est meilleur. Elle mentit gentiment pour qu'il ne se vexe pas de son geste. Elle n'avait rien contre lui, mais personne ne pouvait toucher la tasse de Mason...pas même les membres de sa famille et ça, tout le monde le savait.

Ils en vinrent ensuite à parler de ce qu'elle faisait dans la vie et de la charge de travail qui était la sienne. Oh oui beaucoup de travail, surtout depuis... elle se pinça une fois de plus les lèvres, avant de reprendre rapidement, habituée maintenant à rattraper ses petites bêtises ...pas mal de travail oui, mais c'est passionnant ! J'ai toujours aimé étudier et je suis ultra curieuse de nature, alors je suis parfaitement à ma place j'imagine. elle ponctua sa phrase d'un petit rire, avant de boire dans la coupe de Mason qui lui manquait beaucoup à la simple évocation de leurs travaux. Comme toujours, un voile de tristesse passa rapidement assombrir le regard de la brunette, avant qu'elle ne se ressaisisse, écoutant la réponse du jeune homme avec attention

Ca aussi c'est admirable Elle lui répondit sans le lâcher des yeux cette fois, avant de poursuivre alors qu'iles entraient dans le parc Mais ça ne doit pas être facile à vivre au quotidien j'imagine. Elle voyait déjà comment ses recherches lui prenaient tout son temps (ce qui n'était pas pour lui déplaire bien évidemment - elle ne pensait pas au moins quand elle travaillait) et elle n'avait la vie de personne entre ses mains, alors elle n'osait imaginer ce que cela devait être pour lui Votre femme ne se sent pas trop seule ?... elle se risqua à demander, étrangement persuadée qu'un homme comme lui devait certainement être marié et sans doute papa.  »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Patrick J. Adam
• Messages : 48
• Date d'inscription : 14/02/2018

More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Mer 21 Fév - 10:14


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
May avait un comportement tellement étrange. Je n’arrivais pas à la comprendre. Mais j’allais persévérer. Je savais au plus profond de moi-même qu’elle me cachait quelque chose. J’étais incapable de vous dire quoi. Elle refusait que je goûte l’un des deux cafés préférant que ce soit l’autre. Le prétexte ? Il était meilleur. Je ne comprenais rien. J’étais complètement perdu. « Si vous le dites ! ». J’avais montré un peu moins d’entrain qu’à mon habitude. Je ne la croyais pas vraiment. Il y avait quelque chose sous jacent et ne pas savoir éveillait encore plus ma curiosité.
Je ne la rencontrais que pour la deuxième fois mais elle me passionnait déjà. Elle était tellement intrigante, changeant de comportement d’une minute à l’autre. Il fallait que je la mette à l’aise, que je lui dise qu’elle pouvait me parler de tout. Ce serait sans jugement. Parfois, parler à un inconnu faisait énormément de bien. « Tant mieux alors ! ». Je lui souris. Comment lui en parler sans la froisser ? Je ne savais pas. Elle me faisait perdre complètement mes moyens. Je ne pensais plus correctement en sa présence. Plus tard, Matt, plus tard. Ce n’était pas le moment. Je ne voulais pas qu’elle prenne peur et parte directement. J’allais laisser faire le temps, attendre qu’elle soit en totale confiance. Elle parlera peut-être d’elle même d’ailleurs. « Et le doctorat est bientôt fini ? Il vous reste beaucoup de travail ? ». Le vouvoiement semblait nous convenir à tous les deux. Aucun de nous n’avait demandé de passer au tutoiement.
Je ris intérieurement lorsqu’elle me demandait si ma femme ne se sentait pas trop seule. Je n’avais déjà pas souvent le temps de courir pour me dégourdir les jambes alors, m’occuper d’une femme ? Impossible. Oh, je ne vais pas vous le cacher, c’était dans mes projets. Mais pas tout de suite. Je voulais d’abord évoluer dans ma carrière professionnelle. Puis, je ne sortais pas assez que pour en rencontrer une. Ma vie n’était pas assez routinière pour le moment. Mes moments de travail changeaient d’un jour à l’autre. « Oh non. Vu que je suis seul. ». Je lui souris doucement. J’en profitais pour lui rétorquer la question. « Et vous ? Votre compagnon ne se sent pas trop seul lors de vos différents travaux ? ».
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Doctorante au pôle physique à UCLA

• Avatar : Troian Bellisario
• Messages : 128
• Date d'inscription : 01/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 28 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Ven 23 Fév - 14:46


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
« Elle ignorait totalement si son comportement était inapproprié ou non, et pour une fois, elle s'en fichait un peu. Se préoccuper de la façon dont les autres la percevait était encore une habitude assez récente, qui n'en était pas vraiment une. Et puis il s'agissait de Mason, et pour le protéger lui et son souvenir, elle pouvait envisager sans la moindre difficulté, de mettre à mal son image ou sa réputation.
Matt ne la croyait pas le moins du monde, elle s'en était bien rendue compte, mais elle ne s'attarda pas bien longtemps là dessus, bien plus satisfaite à l'idée d'avoir réussis à protéger le café de son frère, dans lequel elle but une fois de plus.
Dans le fond, elle pourrait tout à fait n'acheter qu'un seul café et prétendre qu'il s'agissait de celui de sa moitié directement, car il n'y avait bien que dans celui là qu'elle avait vraiment envie de boire. Mais étrangement, elle n'arrivait à se dire qu'un gobelet était le sien, que s'il y avait un choix préalable à faire. Il lui fallait donc deux cafés pour décider que celui qui lui paraissait le plus rempli, ou celui sur lequel la mousse était mieux répartie, ou celui avec plus de cannelle, était celui de son frère et que l'autre, moins intéressant ou moins bien réalisé, était le sien.

Elle passa donc relativement rapidement sur le petit malaise qui aurait pu s'installer suite à son étrange excuse, répondant bien volontiers aux questions de l'homme au sujet de ses études, sujet dont elle ne se lassait jamais vraiment (vous devinerez sans peine la raison). Et bien nous...je suis sensée terminée là, d'ici peu, mais je serais sans doute embauchée à la fin par mon pôle, en tant que chercheuse, donc je suppose que je n'en aurais jamais vraiment fini avec les recherches ! Elle termina sa réponse avec un petit rire sincère et spontané, étrangement réjouie à la perspective des années de recherche qui l'attendaient. Elle avait au moins la chance d'être totalement passionnée par son domaine et ne s'en lasserait sans doute jamais.

Elle tenta ensuite une question relativement personnelle, mais qui lui paraissait d'une certaine façon essentielle. Pour appréhender plus facilement leur monde, Maisie et Mason avaient pour habitude de placer les gens dans des sorte de boites en fonction de la vie qu'ils menaient : les travailleurs, les geeks, les mariés, les parents, les sportifs, etc, et Maisie fonctionnait encore sur ce mode de classement. Alors pour appréhender plus facilement cette nouvelle connaissance, elle devait trouver un moyen de mettre Matt rapidement dans une de ses petites boites. Il était déjà dans celle des travailleurs admirables, et il lui en fallait sans doute quelques unes de plus pour qu'elle puisse se sentir un peu plus à l'aise en sa présence.
Il se mit alors à rire, avant de lui répondre qu'il était seul. Travailleur admirable + Célibataire. C'était noté ! Plus qu'une boite ou deux et elle pourrait même envisager de le tutoyer.
Il lui retourna ensuite la question, en employant cependant des mots légèrement différents des siens, mots qui la forcèrent à réfléchir et à choisir sa réponse avec soin. Il lui parlait de son compagnon, pas de son mari ou de son petit-ami...son compagnon, c'était Mason et non, il ne se sentait pas le moins du monde seul. Mais il ne parlait sans doute pas de cela. Elle déglutit discrètement, avant de se lancer Je...il...Je n'ai plu...pas de compagnon. Voilà qui était laborieux Maisie ! Elle prit une nouvelle gorgée bien méritée dans le café de son frère, avant d’apercevoir un petit coin de verdure, semblant relativement accueillant, juste à côté d'un petit bosquet fleurit.
- On s'assoit ? elle lui demanda donc en souriant, désignant le coin repérer, d'un mouvement de tête.
 »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Patrick J. Adam
• Messages : 48
• Date d'inscription : 14/02/2018

More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Dim 25 Fév - 18:44


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
Bien souvent, elle remplaçait le « nous » qui lui sortait tout seul de la bouche par un « je ». Il y avait quelque chose, je le savais. Mais était-ce le moment d’en parler ? Il ne me semblait pas. Nous ne nous connaissions pas. C’était notre deuxième rencontre. Et puis, enfin surtout, c’était le fruit de deux hasards. Nous n’avions rien programmé. Je n’avais pas son numéro. Elle non plus. « Ah oui, chercheuse ! Vous allez révolutionner le monde ! ». Ne pas avoir de contact humain. Pouvoir être enfermé dans son laboratoire sans adresser la parole à personne pendant une journée complète. Sincèrement, je ne pourrai pas. J’en serai malheureux. J’avais besoin d’avoir un lien, un contact avec d’autres personnes. J’étais déjà seul chez moi. Je n’aimais la solitude qu’à petites doses. D’ailleurs, il m’arrivait de faire des heures supplémentaires parce que personne ne m’attendait à la maison.
« Oh, je suis désolé pour vous ! Si jamais vous voulez en parler… ». Je lui touchais, de nouveau, légèrement le bras, le caressant doucement en guise de soutien. J’étais quelqu’un de très tactile. J’adorais cela. Ce type de geste était pour moi tout à fait naturel. May avait changé de sujet de discussion très rapidement. Elle avait trouvé un petit coin d’herbe au soleil près de fleurs. Elle me proposait alors de m’asseoir. Nous étions bien là. J’avais alors enlevé ma veste. Je la posais par terre. « Vous pouvez vous y asseoir histoire de ne pas vous salir. ». Je souris un peu. Je ne savais pas comment elle allait le prendre. Bien ? Mal ? Etait-ce de trop pour elle ? Pour ma part, c’était dans mon caractère. Et puis, cette veste, il lui suivait de faire un tour dans la machine, je la sortais, la mettais sur un cintre. Elle était de nouveau prête à porter quelques heures plus tard. Il fallait entamer la conversation à nouveau. Je ne me risquais pas à continuer sur ce sujet. Je préférais que cela vienne d’elle. Que ce soit maintenant ou plus tard. « Vous habitez dans le quartier ? Ou vous faites la route pour venir dans ce bar qui sert le meilleur café de L.A. ? ». Je regardais alors ce petit couple de vieux. Ils se promenaient main dans la main. Ils semblaient tellement amoureux. C’était un de mes rêves. Trouver une femme pour former un couple comme le leur. Un couple qui se promènerait fièrement main dans la main à leur 90 ans.

Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Doctorante au pôle physique à UCLA

• Avatar : Troian Bellisario
• Messages : 128
• Date d'inscription : 01/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 28 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Dim 25 Fév - 19:29


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
« Ah oui, chercheuse ! Vous allez révolutionner le monde ! A ces mots, un rire mi amusé, mi gêné s'échappa des lèvres de la jeune femme. Changer le monde, elle n'avait pas du tout cette prétention. A la base, ils étaient juste tous les deux passionnés de physique et excellaient dans ce domaine, tant et si bien que leurs référent de mémoire leur suggéra de continuer et de se lancer dans un doctorat, une super nouvelle aventure à faire à deux. Elle aurait bien sûr pu s'arrêter à son doctorat et trouver un travail sans la moindre peine dans son domaine, mais elle n'avait pas la moindre envie de quitter l'univers qui était le sien, le leur. Tant qu'elle se rendait au labo tous les jours, c'était comme si Mason était encore un peu avec elle, et le simple fait d'envisager de ne plus y mettre les pieds, reviendrait pour elle à tuer son frère une seconde fois. Là bas, il avait été heureux et épanouit et elle ne voulait travailler nulle par ailleurs. C'était leur sanctuaire à tous les deux et elle ne voulait pas le quitter. Alors il n'y avait en effet, pas la moindre volonté de sa part de changer quoi que ce soit, juste un désir purement égoïste de s'accrocher encore un peu à une vie qu'elle avait perdue.
Je vais essayer d'apporter ma pierre à l'édifice en tous cas elle répondit humblement, bien consciente malgré tout que dans son domaine, elle aurait peut-être un jour, un rôle à jouer dans les découvertes scientifiques des années à venir.

Il en vinrent ensuite à parler brièvement de leur compagnons respectifs, ou plutôt de l'absence de ces compagnons. L'intérêt soudain de Matt lui fit prendre conscience une fois de plus, qu'elle avait été maladroite dans sa réponse, attirant l'attention de l'homme sur sa situation au lieu de l'en éloigner. C'était à croire qu'elle était incapable d'être ou à défaut, de paraitre normale quand il s'agissait de son frère. Il posa une nouvelle fois sa main sur son bras et elle ne se figea pas cette fois, trouvant ce geste presque familier à présent. Elle ne répondit cependant rien d'autre que par un simple hochement de tête accompagné d'un sourire, lui communiquant qu'elle avait bien noté ce qu'il lui disait, mais qu'elle n'avait pour l'instant, pas l'intention d'en dire quoi que ce soit.

Heureusement, il accepta sa proposition de s'installer, posant galamment sa veste au sol, ce qui lui tira un sourire. Rares étaient les hommes aussi galants de nos jours...Mason en faisait partie. Merci beaucoup ! elle lui répondit simplement en s'installant, posant son sac et ses cafés sur l'herbe à côté. Les mains libres, elle les porta à ses cheveux qu'elle remonta en un chignon négligé à l'aide de l'élastique qu'elle avait autour du poignet, laissant deux petites mèches encadrer son visage si particulier. J'habite pas loin ! Mais j'aurais quand même fait le trajet si j'avais été plus loin...Les cafés de Mike sont vraiment les meilleurs de tout LA ! elle lui répondit en souriant. Vous aussi j'imagine ? C'était après tout la deuxième fois qu'elle le rencontrait là, et il lui semblait l'y avoir déjà aperçu avant ce petit accident. Elle prit une nouvelle gorgée de café, avant de lui poser une question qui lui traversait l'esprit à l'instant
Mais vous devez être épuisé si vous sortez d'une garde de 48 ?!  »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Patrick J. Adam
• Messages : 48
• Date d'inscription : 14/02/2018

More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   Dim 8 Avr - 1:38


Matthew & Maisie

« Une (nouvelle) rencontre fortuite »
Ma villa, toute vide précisons-le, était dans la banlieue de Los Angeles. J’avais près de trente minutes de transport. En voiture, cela ne prendrait qu’une dizaine de minutes. Mais depuis ce fameux accident, il était hors de question pour moi de conduire. Ce n’était même pas imaginable. Je n’avais pas vendu ma voiture, persuadé que j’arriverai à me remettre au volant un jour où l’autre. Même si au fond je n’y croyais pas vraiment. Je me débrouillais bien comme cela. « Ah oui, je fais le trajet ! Mais en même temps, il n’est pas loin de l’hôpital ! Ni de l’université d’ailleurs, si ? ». Ou comment noyer le poisson… Y a pas mieux ! Je ne voulais pas qu’elle sache que je ne conduisais pas ni que j’habite une villa dans la banlieue. Elle semblait avoir plutôt du mal à finir ses fins de mois. Je détestais montrer que j’étais riche, que j’avais de l’argent. Ce n’était pas mon style, ce n’était pas moi… Vous connaissez ces bobos ? Ceux qui sont riches et qui le jouent à fond : légumes biologiques, architecte d’intérieur pour la décoration, vacances sur les îles en décembre, ski en février, … Enfin bref, ils ont de l’argent et ils s’en vantent ! Rien que ça, ça me pose soucis. Je fais tout pour les éviter.
Nous étions là, elle assise sur ma veste. Moi, dans l’herbe. J’observais tout ce qu’il se passait autour de moi. J’étais toujours près à réagir en cas d’accident quelconque. Ca, c’était mon métier. Il était ancré en moi. Ma plus grande crainte serait de croiser une personne suicidaire prête à se jeter d’un pont ou sur les rails du train. Le rayon psychologie de mon cursus scolaire n’avait pas été le meilleur. J’avais eu juste les points pour passer. Depuis lors, je me débrouillais comme je le pouvais avec mes patients. Je fonctionnais plus à l’instinct qu’autre chose. « Ca va encore. C’était calme. Quelques gros traumas mais rien de bien méchant. Ils s’en sont tous sortis ! Et toi, tu fais quel style d’horaire à l’université ? ». Etait-elle plutôt du soir ou du matin ? Cela me permettrait d’en connaître plus sur elle.
 
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Me mysel and I
More
MessageSujet: Re: Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une (nouvelle) rencontre fortuite | Matthew & Maisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shelter :: 
Le cœur du jeu
 :: Let's get real :: Outside
-
Sauter vers:  

EVENT EN COURS

Comme chaque année, Cancun devient le centre névralgique des étudiants du monde entier pour son incontournable Spring Break. Six semaines de fête, de débauche et de folie. Nous sommes le premier avril, il ne reste plus qu’une semaine pour profiter de l’ambiance Mexicaine. Ne passez pas à côté de cette dernière chance de vous vider la tête, d’oublier les problèmes du quotidien et de lâcher prise, tout simplement !
➼ Personnages | 2 - les découvrir ICI
➼ Sujet de groupe | 1 - le découvrir PAR ICI
➼ Sujets individuels | X - les découvrir ICI

LES Persos Ephémères