Partagez | 
 

 
Eamonn + Adaline | Trying to bond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Me mysel and I
• Localisation : Rāykār
• Emploi/loisirs : Princesse du royaume Fuega

• Avatar : Amandla Stenberg
• Messages : 95
• Date d'inscription : 21/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Alex
• Ta date de naissance : 04/12/1990
More
Ma petite vie
• Age: 35 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Eamonn + Adaline | Trying to bond   Sam 10 Fév - 21:23


Eamonn & Adaline

« Trying to bond »
« Allongée sur le dos, la princesse se perdait dans ses pensées et ce, depuis une vingtaine de minutes maintenant. Aujourd'hui, elle avait opté pour une robe noire en signe de son deuil à venir. Un deuil ? Oui tout à fait, c'était ce que cette échéance représentait pour elle. Ce fichu tournois allait mettre un terme à sa vie, elle en était persuadée, ou du moins à sa vie telle qu'elle était. Elle le savait pourtant, elle ne venait pas tout juste de l'apprendre, mais cela ne rendait pas sa situation plus confortable pour autant. Elle avait tenté d'y penser le moins possible ces dernières années, mais plus cette date approchait, plus elle était obligée de s'y confronter.

Lasse, elle poussa un énième soupire, avant de se redresser, les pensées toujours assez vagues. Rien à faire, elle n'arrivait pas à s'apaiser, ni à se changer les idées. Elle avait déjà essayé de se distraire avec ses flammes, mais elles étaient tellement ridicules que cela n'eut pas l'effet escompté. Et puis elle risquait fort de mettre le feu dans sa chambre avec sa maladresse. Alors, en dernier recours, elle se leva enfin de son lit et se traina vers la bordure nord du château, là où se reposait en général, Ryklraos, son dragon. S'il y avait un être qui pouvait lui changer les idées (en dehors de son cher et tendre), c'était bien son cher Ryky. Depuis aussi longtemps qu'elle s'en souvienne, sa relation avec les dragons fut toujours facile et naturelle, ce qui angoissait beaucoup la reine quand elle était enfant. Les dragons étaient certes les animaux totem du royaume, mais tout le monde n'avait pas forcément la fibre naturelle pour s'en approcher aisément. Et puis malgré la familiarité qu'ils avaient avec le peuple, ils n'en restaient pas moins des créatures mortellement dangereuses. Alors voir un petit bout de chou déambuler le plus naturellement du monde entre ces créatures fumantes, pleines d'écailles et aux dents si peu engageantes, ne rassurait pas vraiment le cœur de mère de la reine.
Dans la famille royale, chacun pouvait plus ou moins les approcher sans craintes, mais seule Dela pouvait communiquer et communier avec eux. Chez elle, c'était inné. Elle n'eut jamais besoin d'apprendre des techniques ou des astuces pour cela. Ils la connaissaient et la reconnaissaient.

Comme prévu, elle trouva Ryklaros à sa place, allongé de tout son long, ses écailles rouges et noirs brillant sous le soleil de cette fin de matinée. Il releva immédiatement la tête en entendant des bruits de pas qu'il reconnu immédiatement et se releva en apercevant celle qu'il considérait comme sa maitresse, s'en approchant à pas lents, lourds et bruyants.

Bonjour mon beau... elle lui dit en levant lentement la main pour la poser sur sa tête qu'il baissait à son niveau Comment tu vas aujourd'hui ? Bien qu'il ne lui répondit pas, le dragon hocha légèrement la tête et semblait presque sourire, ce que seule Dela pouvait identifier comme tel. Tranquillement, elle vint s'assoir au sol, s'appuyant contre lui, et l'animal s'enroula rapidement autour d'elle, formant une sorte de rempart. C'était fou ce qu'elle aimait cette sensation. Là, elle était certaine que rien ne pouvait l'atteindre, pas même ce fichu tournois. Si elle restait ici, tout près de Ryky, personne ne pourrait la contraindre à quoi que ce soit !

Quelques minutes plus tard, alors qu'elle discutait le plus normalement du monde avec l'animal qui ne lui répondait toujours pas, de nouveaux bruits de pas se firent entendre, attirant l'attention de Ryklaros qui leva une fois de plus la tête, un peu plus menaçant que précédemment.  »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Raykar
• Avatar : Alfred Enoch
• Messages : 81
• Date d'inscription : 06/01/2018

More
Ma petite vie
• Age:
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Eamonn + Adaline | Trying to bond   Sam 17 Fév - 17:09


Eamonn & Adaline

« Trying to bond »


Depuis quelques temps, la vie n'était pas des plus simples pour Eamonn. Déjà qu'il avait l'impression de la subir, de ne jamais être maître du seul évènement qui se passait en général, désormais, c'était un fait avéré : sa vie était entre les mains des lois et valeurs de son Royaume, définitivement liée à Anstas. Femme qu'il méprisait, surtout pour ce qu'elle représentait. Elle n'était pas celle qu'il aimait, elle ne représentait rien qui aurait un jour pu y ressembler. Non, elle était sa tante. Rien que cela, c'était quelque chose qui le répugner. La toucher, cette idée le faisait frissonner d'horreur. Mais un jour, il était fort possible qu'on attendrait d'eux un héritier, bien que non souverain. Et ça le tuait rien que d'y penser.

Eamonn n'était l'homme que d'une seule femme, enfin, pour l'instant, puisqu'il n'avait jamais touché Anstas depuis leur mariage. Lui aimait Rosaleen. Elle était celle qui faisait ardemment chavirer son cœur . La seule pour qui il n'aurait pas hésité une seconde, et aurait tout fait pour gagner le tournoi. Quitte à y perdre la vie. Parce qu'elle était la seule pour qui cela valait la peine. Mais elle n'était pas princesse, simplement la dame de compagnie de sa sœur. Et elle venait de la même terre, du même Royaume. Déjà qu'il ne pourrait être Roi, il ne pouvait en plus avoir une vie paisible avec l'élue de son cœur. S'il avait pu, il aurait encore continué de perdre les tournois. Jusqu'à ce que les choses changent, qu'il puisse épouser celle qu'il aimait vraiment.
Mais apparemment, les traditions restaient traditions jusqu'à la fin des temps. Et quand le Roi son père lui avait gentiment fait comprendre qu'il était temps d'agir pour l'honneur de son royaume, c'était son sens du dévouement et de la fidélité envers celui-ci qui l'avait poussé à agir. Mais aussi son égo, quand il avait réalisé qu'il passait pour le dernier de file. Lui aussi avait un honneur à sauver suite à ces échecs à répétition, bien que volontaires.
Et, dans le fond, il regrettait. Se comporter en égoïste pour filer le parfait amour avec sa douce bien-aimée, cela aurait été la meilleure chose pour son propre bien-être et son bonheur personnel. Ce n'étaient pas les autres qui étaient entre eux quand ils s'aimaient. Non, alors pourquoi avoir laisser les ragots de bas étages entacher l'amour qu'il portait à sa tendre Rosaleen ? Eamonn n'en savait rien. Mais il regrettait chaque jour, bien que sa bien-aimée ne lui en tienne pas rigueur. D'ailleurs, elle aussi avait été d'accord à ce sujet. Ils se savaient dans une relation impossible, maudites par les traditions et les lois qui régissaient Raykar.


Alors, ces derniers temps, Eamonn tournait un peu en rond dans le château de son enfance. S'il l'avait pu, il se serait enfuit. Où qu'il n'aille, son épouse n'avait de cesse de se trouver, comme si elle reconnaissait le bruit de ses pas, son odeur ou quoi que ce ne soit parmi ceux des autres. Elle était partout, aux yeux du prince, qui ne supportait plus son omniprésence. C'était peut-être aussi pour cela qu'il passait son temps à s'entrainer. Les femmes ne trainaient pas dans le coin. Elle devait réaliser, très certainement, qu'il la fuyait. Quoi qu'il n'en fut, tout le monde au sein du château savait. Ils savaient tous que le prince n'en avait que faire de son union, qu'il n'était pas heureux avec sa désormais femme. Tante et femme, plutôt, dirons nous.

Ce jour-là, elle était partie faire il ne savait quoi avec la femme de Darragh et la Reine Doireann. Il avait laissé faire, en disant à son épouse ô combien il est important de créer des liens avec sa famille. Ou comment se débarrasser d'un élément gênant et envahissant. Eamonn avait l'impression d'avoir encore quelques heures de liberté. Quel bonheur ! Ce sentiment qui semblait enfuit depuis si longtemps, comme enfermée dans une cage se rétrécissant de jour en jour, ne devenant plus qu'un lointain souvenir, à force de le laisser de côté. Le Prince avait l'impression de revivre, au fur et à mesure. Mais il ne pouvait pas rejoindre sa Belle, elle était affairée par une demande du Roi. Comme s'il se doutait qu'il risquait d'y avoir encore une affaire de tromperie.
Alors, quel meilleur moyen de profiter de la liberté que passer un peu de temps, seul, dehors, à respirer l'air qui ne lui avait jamais paru si frais ? Eamonn marchait, sans but, jusqu'à la bordure Nord-Est du château. Marcher lui permettait de se changer les idées, de penser à autre chose, sinon à rien. Enfin, jusqu'à ce qu'il ne crut apercevoir une ombre près des dragons, plus au nord. Il fronça les sourcils, et se mit doucement en route. Il ne pouvait y avoir nul intrus qui ne soit pas déclaré, ou accepter sur ces terres ! Il avait beau ne pas être futur souverain, son château, sa maison, son Royaume, il les protégerait contre toute adversité.

En arrivant un peu plus près du dragon de sa sœur, il ne put s'empêcher de sourire. Oui, c'était bien sa voix qu'il entendait, s'adressant à l'animal comme s'il était en mesure de lui parler. Eamonn s'approcha un peu plus surement, mais la créature ne sembla pas l'accueillir très calmement. Il n'avait pas peur des dragons, il savait contrôler les créatures de son Royaume. Enfin, plutôt les gérer, comme on le lui avait appris. Mais surprendre un Dragon, c'était quelque chose de dangereux. Ils étaient bien souvent imprévisibles, et protecteurs envers leurs maîtres.
Si désormais, il se trouvait face à Adaline et au dragon, il n'en menait pas large. Il mis les deux mains en avant, pour calmer la bête, et s'inclina. « Tout doux... » il avait parlé d'un ton apaisant, mais dans le fond, il savait qu'il pouvait y avoir un danger, et que si tel était le cas,  il allait devoir se déplacer très vite, et moins calmement. Il jeta un regard à sa soeur. Il n'y avait qu'elle pour vraiment rendre le dragon plus réceptif à sa venue.le regard qu'il lui lança  l'interrogeait, demandant silencieusement son aide.
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Rāykār
• Emploi/loisirs : Princesse du royaume Fuega

• Avatar : Amandla Stenberg
• Messages : 95
• Date d'inscription : 21/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Alex
• Ta date de naissance : 04/12/1990
More
Ma petite vie
• Age: 35 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Eamonn + Adaline | Trying to bond   Mer 21 Fév - 0:49


Eamonn & Adaline

« Trying to bond »
« Des amis, Dela n'en avait pas beaucoup et ce, pour plusieurs raisons. Elle faisait partie de la famille royale, ce qui la rendait automatiquement inaccessible pour le peuple. Rares étaient donc les personnes étrangères à sa famille, autorisées à graviter autour d'elle. Les chances de faire des rencontres amicales étaient donc assez faible. Ensuite, sa famille prenait déjà beaucoup de place dans sa vie : ses frères et ses belles-sœurs étaient son quotidien et elle aspirait à passer le plus de temps possible avec eux, tant qu'elle le pouvait encore. Enfin, elle était relativement jeune, la plus jeune de la fratrie en tous cas, et les personnes fréquentant le château étaient en général bien plus âgées.

Elle avait toujours Rosaleen, certes, mais elle avait du mal à la considérer pleinement comme son amie, étant donné qu'elle avait tout de même droit de vie et de mort sur elle, ce qui déséquilibrait considérablement leur relation. Elle avait Kyras aussi, mais ce n'était pas la même chose. Kyras était son amour, celui qui détenait son coeur, mais il ne vivait pas dans ce royaume. Il avait sa vie à Aqualia et ses batailles à mener loin d'elle. Alors la princesse n'avait pas vraiment d'amis.
Le seul être qui s'en approchait donc le plus était son dragon. La communication entre eux était certes particulière, mais elle parvenait toujours à le comprendre d'une façon ou d'une autre et elle était persuadée qu'il en était de même pour lui. Le comportement de l'animal se calquait souvent sur l'humeur de sa maitresse, ce qui laissait à cette dernière tout le loisir de penser qu'il la comprenait sans la moindre peine. Et puis ce n'était pas plus mal qu'il ne puisse pas parler : il était après tout le gardien de tous les secrets de la princesse !

Depuis l'annonce du tournoi, Ryklaros était très peu actif, rodant toujours près des remparts du château, toujours disponible et accessible pour Dela, presque tendre à son égard, comme s'il savait qu'une chose importante se tramais, une chose qui lui pesait beaucoup et lui volait son sourire. Il n'y avait donc rien de surprenant à la trouver encore blottie contre lui à déblatérer avec mélancolie, en éprouvant sans cesse le contact rassurant de ses écailles. Beaucoup trouvaient les écailles des dragons froides, dures et désagréables, mais elles étaient pour elle d'une douceur inouïes, tant elles lui étaient familières.

Alors ce fut l'agitation soudaine de l'animal qu'elle perçue, avant de réaliser que quelqu'un approchait. Que se passe-t-il ? elle lui demanda calmement en levant lentement la tête afin de regarder dans la même direction que lui, tombant alors nez à nez avec Eamonn qui approchait d'un pas mal assuré. Un grognement gutturale fut émis par l'animal, qui fit trembler son flanc sur lequel la jeune fille était appuyée : il n'était pas disposé à accueillir le prince de la meilleure des façons. Eamonn adopta la bonne attitude, mains levées et tête inclinée, mais cela ne suffirait certainement pas pour Ryky, qui voyait en cette arrivée une éventuelle menace pour sa maitresse. Sans la moindre hésitation la princesse se leva, lentement et calmement, gardant sa main contre la cuirasse de l'animal, en remontant tranquillement vers sa tête...elle avait beau savoir comment le contrôler, il valait mieux éviter les mouvements brusques autour de ces animaux si imprévisibles. Elle claqua plusieurs fois sa langue contre ses dents pour attirer l'attention de l'animal, avant de s'adresser à lui comme elle le faisait toujours Tout doux mon beau... elle répéta à la suite de son frère, attirant l'attention du dragon, qui inclina de nouveau la tête dans sa direction. Elle apposa quelques caresses entre ses naseaux fumants, et rajouta Tu connais Eamonn...il ne me fera rien... A ces mots, l'animal cessa de grogner et le dessous de sa gorge perdit la couleur orange qu'elle commençait à prendre, annonçant des flammes à venir. Tout va bien... elle lui murmura enfin, tandis qu'il s'allongeait de nouveau à ses côtés, laissant enfin libre le passage pour Eamonn, qui pouvait enfin rejoindre sa soeur en toute sécurité.

Qu'est-ce qui t'amène par ici ? elle lui demanda en souriant, une fois l'animal tranquillisé.
 »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Raykar
• Avatar : Alfred Enoch
• Messages : 81
• Date d'inscription : 06/01/2018

More
Ma petite vie
• Age:
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Eamonn + Adaline | Trying to bond   Dim 11 Mar - 17:42


Eamonn & Adaline

« Trying to bond »


Il avait besoin de prendre de l'air, le petit Prince. De penser à toute autre chose, à oublier son désarroi, oublier sa tristesse et le chagrin qui n'allait pas tarder à faire rage en lui. Parce que oui, on le forçait à se marier par des Lois et des Traditions qu'ils trouvaient plus que stupides. Mais pire encore, sa sœur allait s'en aller, elle aussi, à la suite d'un tournoi, pour un autre Royaume. Et ça, il ne pouvait pas le supporter. Bon, pas totalement parce que sa sœur allait partir.. mais aussi, et ça avait son importance, parce que son départ annonçait celui de sa douce et bien-aimée Rosaleen. Déjà qu'on leur brisait le cœur à les obliger à être tant séparés. Si en plus on l'amenait loin, ça n'allait pas arranger ses affaires.
Il voulait faire ses preuves. Ses parents lui demandaient de faire ses preuves. Ses preuves en tant qu'époux, de s'impliquer plus dans la vie d'Anstas. Sa tante. Qui avait envie de s'impliquer amoureusement dans la vie de la soeur de sa mère ? Pas Eamonn, c'était chose sûre. Cette femme ne ressemblait pas du tout au genre qui lui plaisait. Mais lui, il avait surtout envie de montrer qu'il était un guerrier, un vrai. De montrer qu'il pourrait être le meilleur Roi de la famille et de sa lignée. Parce qu'il en était sûr, il le serait sans souci. Mieux que son frère, bien mieux que lui, même. Il savait qu'il était né pour être Roi. C'était sa destinée. Mais l'univers s'était trompé. Il aurait dû naître en premier. Et il aurait changé les choses. Il aurait épousé celle qu'il aimait. Celle qui guidait ses pas même lors de ses absences. Alors il devait faire en sorte de changer les choses de sa petite place. Même si tout le monde semblait se ficher de ce qu'il pensait. Etre Prince, c'est bien beau, mais la vérité était que vous n'aviez pas votre mot à dire. Et que comme n'importe quel sujet, il fallait obéir au Roi. De quoi plaire à Eamonn comme rien d'autre !

En voyant de l'agitation, il avait rejoint sa soeur, bien qu'il ignorait au départ qu'il s'agissait d'elle. Son dragon lui avait fait un accueil tout feu tout flamme. Ce qu'il fallait avouer, il avait craint. Il n'avait pas de lien particulier avec les animaux, sauf peut-être les chats, notamment le petit chaton qui trainait près de ses appartements, qu'il avait gardé secret aux yeux et au su de tous, même de Rosaleen. Son premier secret envers elle. Heureusement, ça n'était pas quelque chose de très grave.
Du regard, il remercia sa soeur d'avoir calmé son dragon. Elle imposait le respect, Adaline. Elle maîtrisait Ryklaros comme personne. Elle communiquait avec lui, et il y avait peu de gens qui pouvaient se vanter d'en faire autant ! Une fois la bête couchée, il vint s'installer à côté de sa soeur. Il haussa les épaules quand elle lui demandait ce qu'il venait faire là. « Rien, juste... me changer les idées. » Commença-t-il à dire, en omettant clairement la vérité, avant de soupirer, et d'avouer. « J'essaie de m'échapper un peu d'Anstas, avant qu'elle ne parte avec mère.. Et de prendre l'air, surtout. » Son épouse était vraiment omniprésente, alors qu'il était sûr qu'elle était dans la même situation que lui : elle ne l'aimait pas. Mais elle, elle semblait plutôt intéressée par cette union malsaine. Il baissa les épaules, et enfila les mains dans ses poches. « Et toi ? » bien que la question soit stupide, elle était avec son dragon.. Et comme elle partageait beaucoup avec lui, ça n'était pas étonnant de la trouver là.
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Rāykār
• Emploi/loisirs : Princesse du royaume Fuega

• Avatar : Amandla Stenberg
• Messages : 95
• Date d'inscription : 21/10/2017

• Pseudo ou Prénom : Alex
• Ta date de naissance : 04/12/1990
More
Ma petite vie
• Age: 35 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Eamonn + Adaline | Trying to bond   Mer 14 Mar - 21:12


Eamonn & Adaline

« Trying to bond »
« Eamonn était très certainement le frère duquel Dela était la moins proche et ce, depuis aussi loin qu'elle s'en souvienne. A l'époque, il n'était pas particulièrement fan de la petite dernière du clan qui accaparait sans doute un peu trop d'attention à son gout. Mais cette réalité qu'elle n'avait absolument pas de mal à comprendre, n'amenuisa en rien à l'affection qu'elle avait pour lui. Il était son frère et elle l'aimait au même titre que les autres et ce, bien qu'il n'y ait pas particulièrement de complicité entre eux. Avec Keylan, elle parlait pendant des heures et ils refaisaient le monde. Avec Breadan, elle se confiait et se sentait toujours comprise. Avec Darragh, elle se sentait protégée, comme avec un second papa. Avec Eamonn, ils n'avaient rien de bien particulier. Ils ne se parlaient pas souvent, ne semblaient pas avoir beaucoup en commun et ne passaient pas beaucoup de temps ensemble. Mais Eamonn aimait Rosaleen et elle le trouvait suffisamment digne de son amour, et ce, en dépit de son caractère parfois un peu particulier. Ce fut en apprenant cette relation que le regard de la jeune princesse changea un peu sur son grand frère. Qui était capable d'aimer de façon aussi pure et sincère, méritait le respect. Ils avaient peut-être bien plus en commun qu'ils ne le pensaient finalement.

Ce fut donc la première pierre de la relation naissante entre Dela et Eamonn. La seconde fut le jour de son mariage. Il fit le fort ce jour là, revêtant sa cuirasse de guerrier sans peur et sans reproche, mais elle sentit son coeur se briser pour lui. Il n'avait pas pu épouser celle qu'il voulait et se soumettait à cette loi absurde avec une grâce et une force qui l'avait fortement impressionné (surtout quand on connait l'identité de son épouse). Il était bien sur inutile de préciser que sa situation actuelle ne faisait qu'accroitre son sentiment de compréhension et d'admiration...il avait vécu exactement ce qu'elle était sur le point de vivre. Les autres s'étaient aussi mariés, mais ils n'aimaient personne eux. Leurs coeurs étaient prêts à aimer la personne à qui leurs vies seraient liées. Ce n'était clairement pas le cas ni d'Eamonn, ni d'Adaline, et très peu de personnes le savait. Ils devaient donc prétendre que tout allait bien, alors que leurs coeurs étaient brisés.

Enfin, la dernière chose qui changea son regard sur son grand frère, fut justement celui qu'il posa sur elle le jour où on lui annonça qu'il était temps pour elle de participer au tournois. Jusque là, elle pensait qu'il n'avait que faire d'elle et de son sort, mais sa tristesse et sa compassion à son égard furent exactement identique que celles des autres garçons...il l'aimait donc un peu, malgré l'absence de ses sourires ou de ses attentions, malgré l'absence d'échanges et de conversations entre eux. Lui non plus n'avait pas envie de la voir quitter le royaume. Il n'en fallut pas plus pour que le coeur de la princesse s'éprenne pour son grand frère, comme des trois autres. Oui, il ne lui en fallut pas beaucoup pour faire abstraction des années de distance qu'il instaura entre eux, mais il était un membre de sa famille et à ce titre, tout à fait éligible à son amour inconditionnel.

Voilà pourquoi, une fois son dragon calmé, elle s'enquit le plus naturellement du monde, de ce qui l'avait conduit par ici. Cette façade du château était après tout celle la plus fréquentée par les dragons, et rares étaient ceux qui s'y aventuraient juste pour le plaisir. Se changer les idées donc ? Voilà qui était intéressant. Convaincue qu'il y avait autre chose derrière cette visite impromptue (il avait l'air encore plus renfrogné et préoccupé que d'ordinaire) elle haussa légèrement le sourcil droit, en attendant qu'il en vienne aux faits véridiques. Ah ben voilà. C'était Anstas qui l'avait poussé jusqu'ici. Il préférait donc risquer de rencontrer un dragon, plutôt que de tenir compagnie à sa femme...voilà qui exprimait à la perfection l'intérêt qu'il portait à cette dernière. Dela le comprenait un peu...Anstas n'était pas vraiment la plus chaleureuse des femmes. Elle n'avait vraiment rien à voir avec Rosaleen qui respirait la douceur et la joie de vivre. Anstas était de loin, la belle-soeur de qui Adaline était la moins proche. Il y avait un "je ne sais quoi" qui inspirait une méfiance à son égard, ce qui ne fit qu'accroitre la compassion de la princesse à l'égard de son frère.

Je vois... elle répondit, pensive, en jouant du bout du doigt avec un peu de sable sur lequel ils reposaient tous deux. ...tu n'arrive vraiment pas à t'y faire pas vrai ? elle lui demanda en reposant son regard sur lui. Les témoignages des deux plus grands du clan concernant ce mariage étaient plus que positifs jusqu'ici, mais Eamonn était la preuve que ce fichu tournoi pouvait tout à fait ruiner les vies des participants.

Il lui retourna bien vite la question et elle poussa un profond soupire en posant sa main sur le flan de Ryklaros, comme pour se donner du courage. Ce fichu tournoi... elle dit simplement, persuadée qu'il comprendrait sans peine, ce qui pesait sur son coeur. Je n'ai pas envie de partir... elle rajouta, occultant bien sûr l'aspect "je suis amoureuse mois aussi, et je ne veux pas faire ma vie avec quelqu'un d'autre qu'avec lui". Ses frères s'étaient eux aussi mariés de force, mais elle serait bien la seule du clan à devoir quitter le royaume, ce qui la terrifiait au plus haut point. »  
Caramelle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Raykar
• Avatar : Alfred Enoch
• Messages : 81
• Date d'inscription : 06/01/2018

More
Ma petite vie
• Age:
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Eamonn + Adaline | Trying to bond   Mar 3 Avr - 22:34


Eamonn & Adaline

« Trying to bond »


Il essayait de ne pas le montrer, Eamonn, mais il n'en menait pas très large. Les dragons, c'était vraiment pas sa tasse de thé. Tant mieux qu'il n'ait jamais du s'en occuper, il n'avait aucun feeling avec ces «petites» créatures. Il ne savait pas les apprivoiser, et d'un côté, c'était pas comme si lui se laissait assez facilement apprivoiser pour essayer de se figurer de comment il fallait s'y prendre. Soit on avait ce petit plus qui permettait de s'en sortir, soit on finissait carbonisé à trop les approcher. Et c'était pour ces raisons que le Prince restait à distance raisonnable. Enfin, sauf les plus abordables, mais il n'allait certainement pas passer une pause avec un dragon. Oh, ça non !
Mais comment approcher sa soeur si sa bête se mettait à charger son feu sur lui ? Heureusement, Adaline, elle, savait y faire. Le dragon s'était calmé, et c'était bien mieux ainsi. Eamon inspira un grand coup. Il était déjà soulagé d'avoir la vie sauve.

Il n'était pas du genre à se confier, mais il savait que de toute sa famille, celle qui pourrait le comprendre le mieux, c'était Adaline. Les autres avaient trouvé leur âme-sœur dans les tournois. Lui, il avait trouvé Anstas. Rien à voir, en somme. Loin de tout ce qui pouvait ressembler à une forme d'amour. L'amour qu'il vouait à sa tendre et chère Rosaleen ne suffisait-il pas à tout tournoi ? A toute règle ou toute tradition ? Pendant des années, ses parents lui avaient rabattu les oreilles en lui disant que l'amour était plus fort que tout. Mais de quel amour était-il question ? Ne s'agissait-il là que d'un amour familial ? Des liens du sang ? D'un amour créé et inventé par des décennies, des siècles de tradition ? Pire, un amour par habitude, par accoutumance ? Eamonn ne mangeait pas, et ne souhaitait pas manger de ce pain-là. Oh, ça non.
Alors de savoir que celle en mesure de ne comprendre le mieux, c'était bien Adaline, lui ouvrir son cœur s'en semblait que plus aisé. Et elle semblait le comprendre. Finalement, ils avaient trouvé leur terrain d'entente. A sa réflexion, il ne put s'empêcher d'émettre un léger rictus et de hausser les épaules. «Non, pas vraiment non. Ce n'est pas comme si elle était celle que j'aime. Ou qu'elle disposait d'une quelque qualité me permettant d'envisager une vie à l'aimer, au moins comme une amie, une alliée ou une partenaire.» Dans le fond, il réalisait qu'il se morfondait, alors qu'au moins, il avait la chance de voir ses frères, et sa famille. Alors qu'Adaline, elle ne saurait tarder à partir... Et d'emmener Rosaleen avec elle, le séparant d'une soeur et de l'autre moitié de son cœur. Mais ça, ils avaient toujours su que ça risquait d'arriver. Les deux amants avaient toujours été assez lucide. Et c'était pour Eamonn encore plus difficile à accepter que pour la première fois depuis... depuis toujours, c'était un membre de la famille qui partait également, à son côté. il aurait tout fait pour arrêter ses tournois. Ne pouvait-on vraiment aimer que par la pure décision d'un hasard décidé sur un tournoi dont on ne pouvait vraiment choisir l'issue ? Aux yeux d'Eamonn, ce genre d'amour était impossible. C'était les sentiments, le coeur qui faisaient le choix. Et non un stupide tournoi.« Je comprends.. » Répondit-il à sa cadette, en l'entendant dire qu'elle ne voulait pas partir. Il n'avait pas envie qu'elle parte, et ce, même s'il n'était pas question de Rosaleen. La famille, ça comptait plus pour lui qu'il ne le dirait jamais. Et c'était assez difficile à appréhender. A ses yeux, Adaline méritait mieux. Elle méritait d'épouser l'homme qu'elle aimerait, qu'elle aurait choisi. Et ce même s'il s'agissait d'un paysan qui travaillait la terre. « Je ne veux pas que tu partes non plus..»  avouait-il presque honteux que ces mots ne soient sortis de sa bouche et n'aient été émis par sa voix. Il soupira. « Je te promets, on va se battre. On va trouver un moyen d'arrêter ça. De faire en sorte que tu sois libre de partir parce que tu as trouvé l'homme que tu aimes, et non de partir par la faute de l'issue du tournoi en ta faveur. » Oui, il était prêt à faire ce qu'il faudrait pour ça. Et puis, si ça se trouvait, quand il serait roi, il n'aurait plus à s'inquièter de tout cela. Ou encore, ce seraient ses actions en défaveur du tournoi qui le rendraient Roi ? il y avait tant qu'Eamonn aurait voulu changer sans s'assurer que ça ne fut possible pour lui pour de bon.
Caramelle
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Me mysel and I
More
MessageSujet: Re: Eamonn + Adaline | Trying to bond   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eamonn + Adaline | Trying to bond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shelter :: 
Le cœur du jeu
 :: A little bit of Fantasy :: Home sweet home
-
Sauter vers:  

EVENT EN COURS

Comme chaque année, Cancun devient le centre névralgique des étudiants du monde entier pour son incontournable Spring Break. Six semaines de fête, de débauche et de folie. Nous sommes le premier avril, il ne reste plus qu’une semaine pour profiter de l’ambiance Mexicaine. Ne passez pas à côté de cette dernière chance de vous vider la tête, d’oublier les problèmes du quotidien et de lâcher prise, tout simplement !
➼ Personnages | 6 - les découvrir ICI
➼ Sujet de groupe | 1 - le découvrir PAR ICI
➼ Sujets individuels | X - les découvrir ICI

LES Persos Ephémères