Partagez | 
 

 
Julian - Would you really ride for me?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Me mysel and I
• Avatar : Jamie Dornan
• Messages : 19
• Date d'inscription : 24/01/2018

• Pseudo ou Prénom : April
More
MessageSujet: Julian - Would you really ride for me?   Mer 24 Jan - 20:56



Julian Lincoln Tennant

 

IDENTITE COMPLETE
AGE : 32 ans
SITUATION : Divorcé
LOCALISATION : Savannah
EMPLOI : Vétérinaire
TON UNIVERS : Let's get real
Plus sur toi derrière l'écran

TON PTIT NOM : April •AGE : 27 ans • ♀ OU ♂ : girl • D’OÙ VIENS TU ? : le bout de la bretagne • TON PERSONNAGE EST: un inventé • COMMENT AS-TU TROUVÉ LE SHELTER : j'ai demandé le lien à une des fondatrices si j'ai bien suivi  • UNE DERNIÈRE CHOSE A DIRE : j'ai pas rp depuis une éternité (voir deux), on vas bien voir ce que ça donne



TON CONTEXTE DE JEU
Contexte N°2 dans le Recueil
Le bonheur. Cette chose que chaque être humain recherche, poursuit. Une oasis dans le désert. Parfois le but de toute une vie. La quête du bonheur peut pousser un homme à s'élever, à se dépasser, donner un but ultime à sa vie, ou au contraire, le plonger dans un profond désespoir, lui donnant l'impression qu'il ne sera jamais vraiment heureux.On nous gave de bonheur depuis notre plus tendre enfance à grands coups de contes de fées dans lesquels princes et princesses ont le privilège de vivre heureux jusqu'à la fin des temps. Mais est-ce qu'il existe vraiment ce bonheur ? Qu'est-ce qu'être heureux en réalité ? Trouver l'amour ? Avoir une nouvelle voiture ? En voilà des questions qui vous ont sans doute déjà traversé l'esprit n'est-ce pas ? Eh bien elles ne taraudent jamais les habitants de Savannah petite ville de Georgie. En effet, il semblerait qu'ici, un fleuve de bonheur ait décidé de quitter son lit, afin d'inonder la vie de chaque habitant. à Savannah, chaque vies déborde d'un bonheur sans fin : amour, famille, travail, succès...tout le monde y trouve son compte. Et vous ? Que pensez-vous ? On dit que le bonheur est un voyage et non une destination, car il fuit celui qui le cherche. Cette ville sera peut-être une étape dans votre quête du bonheur ou votre destination finale, cela ne tient qu'à vous, mais une chose est sûre, vous le trouverez très certainement ici.



TA PERSONNALITÉ
Charmeur
Orgueilleux
Bonne mémoire
Taciturne
Dévoué
Impatient
Câlin
Possessif
Festif
Exigent
Généreux
TES CARACTÉRISTIQUES
Incroyablement doué aux fléchettes, même passé quelques verres. ߜ Parle français. ߜ  Chante toujours très fort au karaoké... aurait-il un petit souci d'ouïe ? ߜ  Son second prénom est Lincoln. Un prénom qu'il aime bien et adopterait volontiers s'il devait changer de nom. ߜ  Il adore faire à manger pour lui et son fils, Austin. ߜ  D’ailleurs, Austin est la prunelle de ses yeux, son roc, le centre autour duquel son monde gravite. Il ne s'attendait pas à aimer autant quelqu'un sur terre un jour. ߜ  Il a un dogue argentin, nommé Turbo. Un nom banal, qui lui vient simplement du fait que le jour de l'adoption, le chiot courrait derrière la portée, en retard. Jusqu'au moment où... ! ߜ  Le papa porte des cicatrices sur sa cuisse droite et tout le long de son dos. ߜ  Julian raffole des bains. Un minimum par semaine, il s'y pose et y barbote aussi longtemps qu'il veut, le temps de faire le vide dans son esprit. ߜ Julian restreint le sucre dans son alimentation -et dans celle de son fils-.


Creusons un peu

But I'm a kid like everyone else
Imperfection. La vie de Julian en est remplie. D'ailleurs il avoue sans peine ne pas être parfait. Il n'a même jamais cherché à l'être. Une vie simple, sans contrainte, loin de tout ce qui pouvait lui prendre la tête, voilà ce qui lui convenait et ce qu'il se rappelle avoir toujours désiré... que ce soit consciemment ou non. Un peu bagarreur à l'école. Pas vraiment passionné par les cours non plus en fait, bien qu'il avait des facilités. Une lecture ou deux et les éléments s'imprimaient sans effort dans son cerveau. Ce n'était pas sa seule facilité dans la vie : une mère avocate et un père travaillant dans les finances et le commerce lui  garantissaient une sécurité et un confort de vie certain.

Jules à très vite su ce qu'il voudrait faire : s'occuper des animaux. Il n'y avait pas le droit chez lui, il résolut le souci en prenant dès quinze en un job à temps partiel chez un vétérinaire local. A ses yeux, son avenir était déjà tracé à cet instant. Déterminé, tout se déroula comme souhaité : l'école secondaire terminée à dix-huit ans, il fit les trois années d'études nécessaires pour pouvoir accéder aux écoles vétérinaires. C'était des années simples, pas trop exigeantes pour lui, un vrai paradis socialement. Il ne se serait pas qualifié de bel homme, mais il avait ce truc qui plaisait aux femmes... à celles qui lui plaisaient en tout cas, cette chance ! Quelques sourires, des douces remarques et les choses fonctionnaient à merveille. Fidèle, le monsieur Tennant ? Pas forcément... Disons qu'il ne s'engageait pas vraiment. Ça ne comptait donc pas pour des infidélités. Oui, il lui est arrivé de voir plusieurs femmes en même temps, mais il n'attendait pas d'elles de la fidélité en retour non plus. La vie était simple après tout, aucune promesse et aucun mensonge. Mais exclusif quand il s'attache. Il ne l'aurait jamais pensé et pourtant, il s'est découvert une toute nouvelle facette dans les yeux de celle qui deviendrait sa femme. Il avait un peu plus de vingt-quatre ans quand il la rencontra. L'école vétérinaire avait déjà commencé. Un brin de femme exigeante, comme lui, qui mit les choses au clair dès le début : pas moyen qu'il ne l'approche s'il voyait d'autres femmes. La règle d'un jeu qu'il accepta. Elle devient rapidement sa secrétaire favorite.

If we lost it all today...
Un diplôme en poche, un permis d'exercer... et pas de cabinet. Non, pas pour un Tennant, c'était bien trop peu. Un zoo, voilà là où Julian postula et décrocha un poste. Toujours pas d'animaux domestiques en vue, certes. Mais ce n'était pas bien grave, bientôt Meghan et lui adopteraient un chiot. Un choix tout fait : un futur géant molosse blanc qui gambaderait dans leurs pattes. Un vrai bonheur. Jusqu'au suivant : un matin, Meghan annonça à Jules la grande nouvelle : elle attendait son enfant. Bordel, c'était bien éloigné de son idée de vie calme. Il avait vingt-cinq ans et dans moins de neuf mois, fini les sorties avec les amis, bonjour les couches. C'était un coup dur, c'est vrai. Mais il n'en montra rien à sa petite femme. Elle était heureuse et il le serait aussi. Il avait neuf mois pour s'en persuader, accepter et vivre avec.

Neuf mois qui passèrent bien, une naissance qu'il finit par attendre, souhaiter et préparer. Une maison, une chambre, un petit ventre qui s'arrondissait sous ses doigts. En fin de compte, il était heureux. Mais il le fut encore plus quand il tient contre lui Austin. Ses premiers gazouillis et ses yeux qui hésitaient à s'ouvrir face à tant de lumière... c'était bien la plus belle chose qu'il avait fait. Cette vérité le frappait en pleine figure. Mais pas Meghan. Ce fut discret au début, mais au fils des jours, Jules commença à le sentir et une boule d'angoisse naquit dans son ventre. Sa femme était distante vis-à-vis du bébé. Son sourire terni et ses yeux ne mentaient pas vraiment, pourtant elle gardait pour elle toute explication. Le soir où Jules la trouva en pleure dans la chambre, il n'eut plus aucun doute. La serrer contre lui, la couvrir de baisers et chercher à l'aider à mettre des mots sur ce qu'elle ressentait ne contrait pas son baby blues. Le début d'une longue période... En plus du travail, Julian rentrait s'occuper du bébé dès que possible. Il essaya de s'occuper de sa femme exclusivement, ainsi que la technique inverse, laisser Meg' et Austin ensemble le plus souvent possible... Sans effet. Les semaines passèrent et le médecin confirma une dépression post-partum.

Julian faisait de son mieux, mais se sentait un peu seul dans tout ce délire parental. Meg' voulait en faire de moins un moins, détachée de ce nouvel événement dans sa vie... dans leur vie. Il comprenait que ce n’était pas de sa faute, ni à elle, ni à lui, ni l'enfant. Le père mettait les bouchées doubles pour faire en sorte que le développement cognitif d'Austin ne souffre pas du manque de sa mère. Le psychologue confirmait la difficulté de la mère à s'attachait à l'enfant. Et cette situation s'éternisait, de mois en mois, toujours plus difficile à vivre. Malgré toute son envie de compréhension, Jule avait le cœur lourd de voir sa femme si distante avec l'enfant et un silence lourd de sens s'installait lentement entre eux...

If I showed you my flaws, if I couldn't be strong...
À ce moment-là, Julian avait encore espoir de sauver son couple. Certaines choses échappent tout simplement à tout contrôle. Comme une opération au travail qui tourna mal. Très mal. Le jeune homme opérait un tigre. Bébé Austin avait presque deux ans. Son couple ? Couci-couça. Sa femme n'était toujours pas très maternelle, mais elle remontait doucement la pente hors de sa dépression. Elle avait repris le travail et s'occupait parfois du petit. Pourtant elle continuait de montrer dix fois plus d'amour et d'intérêt à son mari qu'à son enfant. Il ne se faisait pas d'illusion : elle s'en occupait pour lui, pour le rassurer... l'aider à déculpabiliser aussi. Où avait-il foiré pour que sa famille tourne ainsi ? C'est à cela que vagabondaient ses idées pendant l'opération. Il n'avait pas fait d'erreur avec l'anesthésie, l'enquête après l'avait démontrée. Pourtant... le félin géant s'éveilla en cours d'opération. Une envie de parier sur qui gagne le combat entre un tigre d'âge adulte paniqué et un homme ? De la douleur, la fuite de ses jambes qui lui échappaient et plus rien. La dernière idée de Julian à cet instant fut une inquiétude immense pour Austin : sans lui, que lui arriverait-il ?

Le vétérinaire se réveilla dans une chambre blanche. La lumière piqua ses yeux, autant que le silence autour de lui. Tout était calme. Les images du tigre, son fils, sa femme... Des flashs qui le poussèrent à vouloir se lever. La douleur l'en dissuada. Le muscle de la cuisse était rompu et son dos portait aussi les marques de l'attaque, à vif, les chaires et muscles lacérés. Meghan et les médecins furent là rapidement pour lui expliquer les trois jours de comas qu'il venait de faire. Plus important encore, un long chemin de guérison l'attendait toujours.

Tell me honestly...  Would you still love me the same?
C'était dérisoire d'espérer pouvoir continuer avec Meg. Avec du recul, il s'en rendait compte maintenant. Mais pas à l'époque. Ils ont essayé. Ça devenait affreux. Elle ne prenait toujours aucun plaisir à s'occuper d'Austin. Mais dans la situation présente, la patience de Ju' arrivait à son terme. Il venait d'être privé de la seule chose qui fonctionnait entre vraiment entre eux : l'alchimie. Il n'était pas en état de la satisfaire, elle ne pouvait pas faire de même également, c'était trop douloureux. Traumatisé par l'attaque, lui-même avait besoin de repos, d'une épaule sur laquelle s'appuyer... et encore trop fragile psychologiquement, Meg' n'y arrivait pas.

Il ne voulait pas se montrer faible, et pourtant c'était l'évidence même qu'il ne pouvait occuper la place protectrice qu'il avait prise depuis des mois. Et les disputes s'enchainaient. Pour un oui ou pour un non. Demander de l'aider lui arrachait la langue, son corps lui disait merde quand il aurait voulu avoir le dessus. Meg' lui reprochait de la garder à l’écart de sa douleur. Ce fauteuil le rendait dingue, jouant avec ses humeurs. Mais celle qui lui usait les nerfs, c'était Meghan. Il ne pouvait plus lutter. Le constat était affreux à avouer, mais elle le faisait chier. Jour après jour, heure après heure, partager le même toit devenait toujours plus étouffant. Les disputes explosaient. Toujours plus fortes. Une parano douce naissait entre eux. Qui était l'homme avec qui elle était partie manger l'autre soir ? Oui elle avait besoin d'air, mais quand même, il voulait savoir. Et l'autre qui l'a raccompagnait en voiture en pleine nuit ? Elle pouvait sortir quand il était bloqué là. Elle pouvait obtenir auprès d'autres ce qu'il ne pouvait lui donner en ce moment. Et cela tomba. Il lui demanda de dégager.


So let me go, I don't wanna be your hero, I don't wanna be a big man.
Elle le fit. Ce fut dans les larmes, tant pour l'un que pour l'autre. Le ventre de Julian criait de colère, de dépit, de déception. Mais il en avait fini de crier. Qu'elle s'en aille. Sans Austin, puisqu'elle vivait mieux sans. Il en avait fini d'essayer de répondre aux critères de Meg', d'essayer de la comprendre, d'essayer de la guérir. Il devait se gérer lui-même pour l'instant et elle ne l'y aidait en rien. Elle ne faisait qu'empirer la situation.
L'année suivante fut chargée de rééducation. Son gagne-pain était de donner des cours à quelques étudiants vétérinaires. Il se trouva un logement près de chez ses parents pour obtenir leur aide, le temps de la guérison. Heureusement, son petit Austin lui semblait grandir et se développer de façon normale. Les nourrices ne remplaçaient pas une mère et d'ailleurs il en changeait assez fréquemment. Il ne voulait pas chercher une remplaçante affective. La grand-mère était assez. Austin était aimé et puis il avait Turbo pour lui tenir compagnie.

Le temps a passé. Les plaies sont devenues des cicatrices, tant dans la chaire de Julian que dans son cœur. Il s'est remis de cet échec, mais garde son caractère d'adulte pour son fils. En dehors de ça, il n’est pas très loin de l'adolescent qu'il était, sans promesse, sans relation avec avenir. Ça lui va.

Depuis huit mois, il a déménagé à Tampa. Une clinique vétérinaire d'ouverte, une maison charmante avec jardin, que demander de plus ? Un peu d'aide peut-être ? Oui, un petit échange avec une étudiante, logement, nourriture et argent contre un peu d'aide et de soin pour Austin, c'est parfait. Cela lui donne un peu plus de temps pour lui-même. Mais dans le fond, cela lui fait toujours étrange de voir une autre femme que Meg sourire à Austin. Ça aurait dû être elle et elle n'en a pas été capable. Tant pis. Cela fait bien des années que Julian a renoncé à son couple, renoncer à chercher à être un homme  comme Meg' l'aurait voulu. S'il fallait choisir, il serait le héro d'Austin, personne d'autre.



LE PETIT CODE QUI VA BIEN
Quel est le code caché dans le règlement :


_________________
If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?


Dernière édition par Julian Tennant le Mer 24 Jan - 23:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Absolument partout
• Emploi/loisirs : Tout et rien

• Avatar : Jten pose des question
• Messages : 418
• Date d'inscription : 31/08/2017

More
Ma petite vie
• Age: Sans âge
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Mer 24 Jan - 21:09

Le voilà le sexy Juliaaaaaan !
Faut que je m'empresse de lui faire sa chère et tendre alors !
Bienvenue copine !! Je suis persuadée que ton retour va très bien se passer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Jamie Dornan
• Messages : 19
• Date d'inscription : 24/01/2018

• Pseudo ou Prénom : April
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Mer 24 Jan - 21:12

Merci très chère
J'attends "la vrai" pour donner des cœurs et des ma belle

_________________
If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Savannah
• Emploi/loisirs : Photographe et Nounou

• Avatar : Barbyrounette Palvin
• Messages : 108
• Date d'inscription : 24/01/2018

• Pseudo ou Prénom : Caramelle
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Mer 24 Jan - 21:52

La voilààààààààààààà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Jamie Dornan
• Messages : 19
• Date d'inscription : 24/01/2018

• Pseudo ou Prénom : April
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Mer 24 Jan - 22:13

Ah, ça c'est la bonne !!
*la serre dans ses bras*

_________________
If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Savannah
• Emploi/loisirs : Photographe et Nounou

• Avatar : Barbyrounette Palvin
• Messages : 108
• Date d'inscription : 24/01/2018

• Pseudo ou Prénom : Caramelle
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Mer 24 Jan - 22:58

*Se blottie bien gentiment contre lui*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Savannah
• Emploi/loisirs : Photographe et Nounou

• Avatar : Barbyrounette Palvin
• Messages : 108
• Date d'inscription : 24/01/2018

• Pseudo ou Prénom : Caramelle
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Mer 24 Jan - 23:32

Je te valide amour

DOSSIER ACCEPTÉ

Félicitations, ton dossier à été validé ! :wiii:
Il te reste quelques petites choses à faire avant de pouvoir commencer à jouer :
☼ Te recenser PAR LA pour qu'on puisse t'ajouter au bottin.
☼ Si tu as choisis un contexte du recueil, pense à te manifester auprès du créateur et à t'inscrire officiellement dans son sujet, pour rejoindre la liste de ses membres.
☼ Passer PAR LA pour déclarer le statut de ton personnage : si tu souhaites le jouer immédiatement tu le déclare actif, et si tu attend des éventuels scénarios ou autre chose, avant de commencer à jouer avec, tu le déclare en attente.

Tu peux aussi, en bonus :
☼ Créer des scénarios ou des personnages éphémères si tu te sens seul-e
☼ Ajouter ton contexte au recueil si c'est un contexte original PAR ICI
☼ Créer ta fiche de liens si tu veux te lier aux autres personnages de ton univers.
☼ Voter pour le forum sur les Top Sites afin de faire gonfler les univers.
☼ Nous rejoindre dans les Playground pour te changer les idées.
☼ Rejoindre sur le groupe Facebook du forum.

Aller, file et amuse-toi !
Caramelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Chris Pine
• Messages : 182
• Date d'inscription : 25/10/2017

More
Ma petite vie
• Age: 35 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Jeu 25 Jan - 3:47

Bienvenue en retard !

(même contexte qu'Evan, y aura moyen de trouver un p'tit lien, je pense du coup )

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Savannah
• Emploi/loisirs : Propriétaire d'un ranch

• Avatar : Gal Gadot
• Messages : 255
• Date d'inscription : 20/09/2017

• Pseudo ou Prénom : Allix
More
Ma petite vie
• Age: 33 ans
• Contexte de jeu:
• Mes petit liens:
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Jeu 25 Jan - 15:55

Bienvenu joli garçon !!
J'aurais peut-être besoin d'un véto pour mon ranch si ça te tente

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Localisation : Los Angeles
• Emploi/loisirs : Etudiante

• Avatar : Dove Cameron
• Messages : 28
• Date d'inscription : 26/12/2017

• Pseudo ou Prénom : Alex
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Jeu 25 Jan - 16:28

Oulala ! Tant de sexytude au même endroit, c'est fou !!!
Bienvenu monsieuuuur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Me mysel and I
• Avatar : Jamie Dornan
• Messages : 19
• Date d'inscription : 24/01/2018

• Pseudo ou Prénom : April
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   Ven 26 Jan - 10:30

Merci ! On regardera ça, y'a sûrement moyen Evan :hihihi:
Avec plaisir Elena Wink
Merci Camryn, la joueuse approuve

_________________
If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Me mysel and I
More
MessageSujet: Re: Julian - Would you really ride for me?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julian - Would you really ride for me?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» ( Dimitri ) Just ride
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» Bumpy ride (+) William

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shelter :: 
Le registre
 :: This is me :: Let's get real
-
Sauter vers:  

EVENT EN COURS

Comme chaque année, Cancun devient le centre névralgique des étudiants du monde entier pour son incontournable Spring Break. Six semaines de fête, de débauche et de folie. Nous sommes le premier avril, il ne reste plus qu’une semaine pour profiter de l’ambiance Mexicaine. Ne passez pas à côté de cette dernière chance de vous vider la tête, d’oublier les problèmes du quotidien et de lâcher prise, tout simplement !
➼ Personnages | 6 - les découvrir ICI
➼ Sujet de groupe | 1 - le découvrir PAR ICI
➼ Sujets individuels | X - les découvrir ICI

LES Persos Ephémères